Les premiers A380 pourraient être démantelés

Faute de trouver preneur sur le marché de seconde main, les premiers Airbus A380 livrés pourraient être démontés en pièces détachées. La menace pèse sur des appareils de Singapore Airlines qui seront retournés dès cette année à leur propriétaire, le fonds allemand Dr Peters Group.

C’est le Wirtschafts Woche qui a révélé cette information dimanche. Singapore Airlines est devenue en 2007 l’opérateur de lancement de l’A380. Les premiers contrats de leasing, d’une durée de dix ans, viennent à expiration. Quatre A380 de Singapore Airlines doivent ainsi quitter la flotte entre octobre 2017 et mars 2018. Et donc revenir à leur propriétaire, notamment Dr Peters Group.

« Nous négocions de nouveaux baux, mais nous ne pouvons pas exclure un démantèlement des avions » , a déclaré au journal d’affaires Anselm Gehling, le patron de ce fonds d’investissements basé à Dortmund.

La partition en pièces détachées permettrait au groupe de limiter la casse sur le plan financier. Les « compagnies aériennes paient actuellement presque le prix d’origine pour de nombreuses pièces, surtout les moteurs » , croit savoir le Wirtschafts Woche.

De nombreuses pièces détachées sont en effet récupérées dans le cadre d’une opération de démantèlement : les moteurs, mais aussi l’avionique, les parties mobiles de la voilure, les sièges ou encore les trains d’atterrissage.

L’avenir de l’A380 sur le marché d’occasion ne semble pas assuré aujourd’hui. Malaysia Airlines a tenté de se séparer de ses six appareils. Faute d’amateurs, elle a décidé de les reconvertir en version haute densité pour des vols charters. Le groupe IAG a bien exprimé un certain intérêt pour des A380 de seconde main, afin de compléter la flotte de British Airways, mais il n’est pas passé à l’action.

Outre le manque d’intérêt des compagnies aériennes, les tout premiers A380 produits se heurtent à une difficulté supplémentaire : leur poids est plus important que les modèles assemblés aujourd’hui, d’où des performances inférieures.

Singapore Airlines remplacera ses quatre premiers A380 par trois appareils neufs au cours de l’hiver 2017-2018. Ainsi, sa flotte comptera à fin mars 18 A380 au lieu de 19 aujourd’hui. La compagnie doit recevoir un total de cinq A380 neufs.

Photo © Paul BANNWARTH : Airbus A380 de Singapore Airlines (9V-SKK) à Zurich

5 commentaires sur “Les premiers A380 pourraient être démantelés

  1. Démanteler un tel avion 🙁 pourquoi faire sa ? surtout si il sont encore opérationnel quelques années ? puff vraiment n’importe quoi

  2. Ils disent que c’est une option comme une autre, pas qu’ils vont le faire. Puis même tout les avions passent par la un jour, l’A380 ne fera pas exception. Si personne n’en veux, ils seront démantelés, après tout ils sont moins performants que des A380 actuels et donc encore moins performants que les futurs A380 Plus. Si des clients se manifestent, ils opteront plutôt pour la dernière version, donc les modèles les plus anciens finiront surement assez vite à la casse …

Laissez un commentaire