China Airlines retourne à Londres, en A350

La compagnie taïwanaise China Airlines reprendra en décembre une liaison sans escale vers Londres, interrompue en mars 2012. Toutefois, le nouveau service desservira dans la capitale britannique l’aéroport de Gatwick, et non plus Heathrow. Il sera exploité en Airbus A350-900.

China Airlines a annoncé mercredi le lancement au 1er décembre 2017 de quatre vols par semaine entre son hub de Taipei-Taoyuan et l’aéroport de Londres-Gatwick. Son A350-900 est configuré tri-classe pour 306 passagers, dont 32 en Affaires, 31 en Premium Économie et 243 en Économie avec l’option « Family couch » .

Selon les horaires communiqués par la compagnie, l’appareil quittera Taipei les lundis, mercredis et samedis à 09h30 (arrivée à 15h30) ainsi que les vendredis à 08h55 (arrivée à 14h55). Les retours depuis Londres-Gatwick sont programmés les lundis, mercredis, vendredis et samedis à 21h15 (arrivée à 18h30 le lendemain).

Membre de l’alliance SkyTeam, China Airlines a relié Taipei à Londres-Heathrow entre mars 2010 et mars 2012, avec un Airbus A340-300. Sa compatriote EVA Air, membre de Star Alliance, opère toujours entre les deux aéroports, avec une escale à Bangkok.

China Airlines affirme que son service direct permettra de réduire « de 3 à 7 heures » la durée du voyage entre les capitales britannique et taïwanaise, en comparaison des vols avec escale ou en correspondance.

Par ailleurs, la compagnie va renforcer à compter du 1er décembre ses lignes Taipei-Sydney, qui passera à deux vols par jour, et Taipei-Brisbane-Auckland, qui deviendra quotidienne. La mesure vise à offrir davantage de correspondances entre ses réseaux Océanie et Europe, via Taïwan.

Dans le cadre du renouvellement de sa flotte, China Airlines a commandé 14 A350-900. Le premier d’entre eux a été livré en septembre 2016. À fin mai 2017, la compagnie exploite six exemplaires. Elle doit recevoir quatre autres A350 d’ici la fin de l’année, et les quatre derniers en 2018. Aujourd’hui, les appareils sont déployés notamment vers Amsterdam, Vienne, Rome et San Francisco auxquelles s’ajoutera Vancouver à partir du mois d’août. On notera que China Airlines envisage aussi d’ouvrir aussi une ligne vers Paris ultérieurement.

Photo A. Doumenjou / Master films / Airbus : A350-900 de China Airlines (premier vol)

Laissez un commentaire