Aéroports et drones : ADP et la DSNA testent la détection à longue distance

Drone - Source FAA

Le groupe ADP et DSNA Services ont présenté vendredi Hologarde, une nouvelle solution de détection de drones à longue distance pour améliorer la sécurité des sites sensibles et des aéroports en particulier.

Intégrant 3 technologies (radar, radiofréquence et vidéo HD) au sein d’un centre de commande unique, Hologarde permet de détecter tous les types de drones à plus de 5 kilomètres. « L’avantage d’une distance de détection importante est d’anticiper et d’apporter une réaction proportionnée à la nature de l’intrusion » , a expliqué le groupe ADP dans un communiqué. Une fois détecté, le drone est suivi en temps réel par caméra grâce à un centre de commande disponible sur PC ou tablettes mobiles.

Le groupe ADP et DSNA Services, filiale de la DGAC, étudient les modalités d’industrialisation et souhaitent développer des moyens de contre-mesure envers les drones compatibles avec l’environnement aéroportuaire.

À titre expérimental, Hologarde a été installé sur l’aéroport Paris-Le Bourget durant le salon aéronautique du Bourget qui a ouvert ses portes le 19 juin dernier. Cette première étape va permettre de valider la fiabilité de la solution.

Dès le mois de juillet, l’expérimentation prendra une nouvelle dimension pour être testée sur le deuxième aéroport européen, Paris-Charles de Gaulle, pendant plusieurs mois.

Hologarde est « une solution de détection de drone adaptable à tous les sites sensibles » , comme les aéroports, les centrales nucléaires, les sites SEVESO et les prisons, « pour lesquels la sécurité et la sûreté doivent être optimales » , a précisé le groupe ADP. En quelques années seulement, le trafic des drones a explosé, notamment au travers de l’utilisation des drones de loisir. En 2016, selon l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA), ils ont occasionné plus de 1 400 incidents contre seulement 606 entre 2011 et 2015.

« Dans le cadre de son programme Innovation Hub, le groupe ADP était déjà à la pointe de l’utilisation et l’expérimentation de drones en milieu complexe comme celui des aéroports. Hologarde nous positionne à l’avant-garde de l’innovation mondiale en matière de dronautique, en combinant l’expertise métier du groupe ADP et de l’aviation civile française avec l’agilité des start-ups partenaires, dans un secteur estimé à plusieurs milliards d’euros » , a souligné Edward Arkwright, le directeur général exécutif du groupe ADP.

Photo : drone – Source FAA

Laissez un commentaire