Le Bourget 2017 : toutes les commandes d’avions commerciaux [MAJ]

Air Info récapitule ici toutes les commandes d’avions commerciaux annoncées lors de l’édition 2017 du salon aéronautique du Bourget. Cette liste est mise à jour quotidiennement.

Dernière mise à jour : le 22 juin à 17h04 (heure de Paris). Un code couleur permet d’identifier les journées où les annonces ont été effectuées.

Airbus :

Le 22 juin : Tibet Financial Leasing a signé avec Airbus un protocole d’accord pour 20 A321neo. Fondé en 2015 et établi dans la région autonome du Tibet, ce loueur devient un nouveau client du constructeur.

Le 22 juin : la compagnie Iran Airtour Airlines a signé avec Airbus un protocole d’accord pour 45 appareils de la famille A320neo. Basée à Téhéran et fondée il y a quarante cinq ans, Iran Airtour Airlines devient un nouveau client d’Airbus. L’accord est soumis à diverses approbations, dont celle de l’OFAC des États-Unis.

Le 22 juin : Air Asia a conclu avec Airbus un accord pour 14 A320ceo supplémentaires, restant soumis à l’approbation de son Conseil d’administration. L’acquisition est destinée à répondre à la croissance « plus rapide que prévu » du réseau régional. Avec ceci, la low-cost aura commandé 592 appareils de la famille A320, confirmant sa place de principal client d’Airbus pour cette famille d’avions. Parmi ceux-ci, 171 A320ceo et 8 A320neo ont déjà été livrés.

Le 22 juin : Airbus a signé avec la compagnie iranienne Zagros Airlines un protocole d’accord pour 20 A320neo et 8 A330neo. Le contrat est soumis notamment à l’approbation de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) des États-Unis. Zagros Airlines, spécialisée sur les vols domestiques, est actuellement le premier opérateur de monocouloir Airbus en Iran avec une flotte de 11 A320ceo.

Le 21 juin : Airbus a signé avec la low-cost hongroise Wizz Air une commande ferme portant sur 10 A321 supplémentaires. Ces appareils seront alimentés par les moteurs V2500 d’IAE (International Aero Engines). La compagnie s’est désormais engagée pour 41 exemplaires de l’A321ceo (dont 19 livrés à ce jour). Elle a aussi commandé 110 A321neo livrables à partir de 2019. 

Le 21 juin : la compagnie portugaise Hi Fly, spécialisée dans l’affrètement en wet-lease, a commandé ferme deux A330-200 à des fins de remplacement. Les appareils seront aménagés bi-classes pour 274 passagers dont 18 en Affaires et 256 en Économie. Il s’agit de la première commande directe d’Hi Fly. La compagnie est un opérateur « tout Airbus » dont la flotte actuelle est constituée de 14 gros-porteurs.

Le 20 juin : Airbus a annoncé une commande d’Ethiopian Airlines pour 10 A350-900 supplémentaires. La compagnie a déjà commandé 12 appareils de ce type et en a reçu 4 à ce jour (dont 2 en leasing). Elle configure ses A350 en bi-classe avec 30 sièges en Affaires et 313 en Économie.

Le 20 juin : Airbus a annoncé une commande additionnelle de Delta pour dix A321ceo, en plus des trente annoncés le mois dernier. Au total, la compagnie attend 122 A321ceo, tous alimentés par les moteurs CFM56 de CFM International.

Le 20 juin : le groupe latino-américain Viva Air a signé avec Airbus un protocole d’accord pour 50 A320 dont 35 A320neo et 15 A320ceo. VivaColombia opère aujourd’hui 9 A320ceo et Viva Air Peru 2 A320ceo.

Le 20 juin : Airbus a annoncé un protocole d’accord avec CDB Aviation pour 30 A320neo plus 15 A321neo. En outre, la société a converti 15 A320neo précédemment commandés en autant d’A321neo. 

Le 19 juin : Airbus a annoncé une commande ferme du loueur GECAS (GE Capital Aviation Services) pour 100 appareils de la famille A320neo. Tous seront alimentés par des moteurs LEAP-1A de CFM International. La filiale de GE a désormais commandé presque 600 Airbus, dont 220 de la famille A320neo.

Le 19 juin : Airbus a annoncé une commande ferme du loueur Air Lease Corporation (ALC) pour 12 A321neo supplémentaires. Ce contrat porte à 279 le nombre d’Airbus commandés par la société californienne, dont 209 moncouloirs et 70 gros-porteurs.

ATR :

Le 22 juin : ATR a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec la compagnie suédoise BRA pour un ATR 72-600, qui compte désormais 10 appareils de ce type.

Le 22 juin : ATR a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec Air Tahiti pour un ATR 72-600 supplémentaire.

Le 20 juin : ATR a signé avec Air Sénégal SA une commande ferme pour deux ATR 72-600, livrables en novembre 2017. La nouvelle compagnie sénégalaise prévoit de démarrer ses opérations le mois suivant.

Le 19 juin : ATR a signé une lettre d’intention avec Shaanxi Tianju Investment Group (Tianju) pour l’achat de 10 ATR 42-600 destinés à développer le transport aérien court-courrier dans la région de Xinjiang, en Chine. Les premiers avions devraient être livrés « dès que possible » en 2018 selon l’avionneur.

Le 19 juin : nouveau contrat d’ATR en Chine. Xuzhou Hantong Airlines (Hantong) a signé une lettre d’intention pour acquérir trois ATR 42-600. Ces turbopropulseurs serviront dans la province du Jiangsu. Les premiers d’entre eux devraient être livrés également en 2018.

Boeing :

Le 22 juin : La low-cost chinoise Ruili Airlines a signé un protocole d’accord avec Boeing pour 20 737 MAX (variante non précisée). Lancée en mai 2014, la compagnie opère aujourd’hui 14 Boeing 737 sur 28 routes intérieurs (76 départs quotidiens). Elle prévoit une flotte de 40 avions d’ici la fin 2020.

Le 22 juin : AerCap convertit 15 737 MAX en autant de MAX 10. Le loueur a actuellement un total de 100 MAX en commande. Plus tôt cette semaine, il a commandé 30 787-9 supplémentaires.

Le 22 juin : Boeing a annoncé une commande de Tassili Airlines pour trois 737-800 NG supplémentaires. Ce contrat était jusqu’ici attribué à un acquéreur non identifié. La compagnie algérienne avait déjà commandé directement à Boeing quatre 737-800 livrés en 2011.

Le 22 juin : Boeing a conclu un accord restant à finaliser avec un acquéreur non identifié pour 125 737 MAX 8, assorti de droits d’achat pour 50 appareils supplémentaires.

Le 21 juin: Boeing a annoncé que la compagnie panaméenne Copa Airlines convertit 15 de ses 737 MAX précédemment commandés en autant de MAX 10. Elle sera la première en Amérique latine à opérer le nouvel appareil.

Le 21 juin : Boeing a signé avec Xiamen Airlines un protocole d’accord pour dix 737 MAX 10. La compagnie, détenue par China Southern Airlines, est un opérateur « tout Boeing » , dotée d’une flotte de 160 appareils dont 9 787, 149 737-800 et 4 757. Elle avait déjà commandé des 737 MAX, destinés notamment à ses filiales Hebei Airlines et Jiangxi Airlines.

Le 21 juin : Boeing a annoncé une commande de Mauritania Airlines pour un 737 MAX 8. L’appareil figurait déjà dans le carnet de commandes du constructeur, attribué à un acquéreur non identifié. La compagnie basée à Nouakchott en Mauritanie exploite une flotte qui comprend notamment un 737-800 NG, un 737-700 NG et deux 737-500.

Le 21 juin : Boeing a annoncé que la compagnie chinoise Donghai Airlines convertit 10 737 MAX précédemment commandés, en autant de MAX 10. Basée à Shenzhen, la compagnie envisage de lancer des vols long-courriers entre 2021 et 2023, et de disposer d’une flotte de 100 avions d’ici 2015.

Le 21 juin : Boeing a annoncé que Malaysia Airlines convertit 10 des 25 737 MAX commandés en 2016, en autant de MAX 10. Sa flotte compte actuellement une cinquantaine de 737 NG.

Le 21 juin: Boeing a finalisé avec EL AL une commande de trois 787 dont deux 787-8 et un 787-9. La compagnie israélienne a maintenant six 787 en commande ferme chez Boeing, et des accords avec les loueurs pour sept autres exemplaires, selon le constructeur. Le premier d’entre eux est livrable en août 2017.

Le 21 juin : Boeing a conclu un protocole d’accord avec Air Lease Corporation (ALC) pour 12 737 MAX dont cinq MAX 7 et sept MAX 8. Avec ceci, la société aura commandé 130 737 MAX. « Nous les plaçons rapidement (chez les compagnies aériennes)« , a déclaré John L. Plueger, le dirigeant d’ALC. 

Le 20 juin : Boeing a annoncé un engagement d’achat de Japan Investment Adviser (JIA) pour 10 737 MAX 8. C’est la première commande directe de cette société.

Le 20 juin : Boeing a annoncé qu’Ethiopian Airlines s’engage à acquérir deux 777 cargo. En outre, la compagnie a exercé des options pour 10 737 MAX 8 supplémentaires. Ce contrat figurait déjà dans le carnet de commandes de Boeing en tant qu’acquéreur non identifié. Ethiopian attend désormais 30 737 MAX 8.

Le 20 juin : United convertit 100 de ses 737 MAX précédemment commandés en autant de MAX 10. Elle devient le principal client mondial du MAX 10. Le premier de ces appareils est livrable fin 2020. En outre, la compagnie américaine commande 4 777-300ER supplémentaires.

Le 20 juin : Boeing a confirmé la commande de China Aircraft Leasing Group (CALC) pour 50 737 MAX. Parmi ceux-ci, 15 sont des MAX 10.

Le 20 juin : Boeing a annoncé un engagement d’achat d’Azerbaijan Airlines (AZAL) pour 4 787-8 supplémentaires. La compagnie, qui exploite 40 routes dans 25 pays, exploite aujourd’hui 2 787-8 ainsi que des Boeing 757 et 767.

Le 20 juin : Boeing a annoncé avoir finalisé une commande avec Ryanair pour 10 737 MAX 8 supplémentaires, dans la version haute densité MAX 200. À ce jour, la low-cost irlandaise doit recevoir 110 MAX 200 ainsi que 65 737-800. Elle détient en outre des options pour 100 737 MAX supplémentaires. Les MAX 200 seront aménagés avec 197 sièges, 8 de plus que les 737-800.

Le 20 juin : Boeing a annoncé une commande de la compagnie roumaine Blue Air pour six 737 MAX (dont la variante n’est pas précisée). En outre, Blue Air louera six autres 737 MAX et six 737-800 NG à Air Lease Corporation (ALC). Blue Air devient le premier client roumain du 737 MAX.

Le 20 juin : Le loueur irlandais Avolon a conclu un protocole d’accord pour 75 737 MAX 8. La valeur théorique de cette signature est de 8,4 milliards de dollars. Le protocole est assorti de droits d’achat pour 50 MAX 8 supplémentaires. Il s’agit de la plus importante commande passée par Avolon avec Boeing. 

Le 20 juin : Boeing a annoncé une commande de la compagnie chinoise Okay Airways pour 15 737 MAX, dont 8 MAX 10 et 7 MAX 8 (valeur théorique : 1,8 milliard de dollars). Ce contrat est assorti d’un protocole d’accord pour 5 787-9 dans le cadre d’une stratégie d’expansion long-courrier. Avec son principal hub à Tianjin, Okay Airways est un opérateur « tout Boeing » , doté aujourd’hui d’une flotte de 17 737-800, 4 737-900ER et 1 737-300 cargo.

Le 20 juin : Boeing a annoncé une commande du loueur Aviation Capital Group (ACG) pour 20 737 MAX 10. La valeur théorique de ce contrat est de 2,49 milliards de dollars au prix catalogue. La société avait déjà commandé 60 MAX 8 et MAX 9.

Le 19 juin : Boeing et le loueur BOC Aviation ont conclu un protocole d’accord pour 10 737 MAX 10. La valeur de ce contrat est d’1,25 milliard de dollars. Les appareils viendront s’ajouter aux 74 737 MAX déjà commandés par cette filiale de Bank of China, basée à Singapour.

Le 19 juin : GECAS a converti 20 Boeing 737 MAX précédemment commandés en autant de 737 MAX 10. Le groupe s’est engagé au total pour 170 MAX, soit plus que n’importe quelle autre société de leasing, a indiqué le constructeur.

Le 19 juin : CDB Aviation a signé un protocole d’accord pour 8 787-9, 42 737 MAX 8 et 10 737 MAX 10 (dont 6 convertis d’une commande précédente de MAX 8). La valeur globale de ce contrat est de 7,4 milliards de dollars. CDB Aviation est la filiale irlandaise de China Development Bank Financial Leasing Co.

Le 19 juin : TUI a converti 18 737 MAX précédemment commandés en autant de 737 MAX 10. Le groupe devrait être le premier à opérer le MAX 10 en Europe. Son carnet de commandes comprend 70 MAX, toutes versions confondues.

Le 19 juin : Tibet Financial Leasing a signé un protocole d’accord pour 20 737 MAX dans les variantes MAX 10 et MAX 8 (la répartition n’est pas précisée). Ce contrat est estimé à 2,5 milliards de dollars au prix catalogue. Cette société devient un nouveau client de Boeing.

Le 19 juin : la low-cost indienne SpiceJet a conclu un protocole d’accord pour 40 737 MAX 10. La moitié d’entre eux sont issus de MAX 8 convertis, les 20 autres représentent une nouvelle commande.

Le 19 juin : Boeing a annoncé une commande d’AerCap pour 30 787-9 supplémentaires. Le contrat représente une valeur théorique de 8,1 milliards de dollars au prix catalogue et fait de ce loueur le principal client du 787 Dreamliner dans le monde. À ce jour, AerCap a reçu 55 787 et en a maintenant 67 autres en commande (y compris ceux en cession-bail).

Le 19 juin : le loueur koweïtien ALFACO s’est engagé pour 20 737 MAX 8. Une fois finalisé, ce contrat d’une valeur théorique de 2,2 milliards de dollars portera à 40 le nombre de 737 MAX commandés par la société.

Le 19 juin : Boeing a confirmé que Norwegian Air a commandé deux 737 MAX 8 supplémentaires. La low-cost doit à présent recevoir 110 appareils de ce type.

Le 19 juin : la compagnie aérienne britannique Monarch a exercé des options pour 15 737 MAX 8 supplémentaires. Ce contrat figurait déjà dans le carnet de commandes de Boeing en tant qu’acheteur non identifié. Monarch attend désormais 45 737 MAX 8. 13 des 15 nouveaux appareils feront l’objet d’un contrat de cession-bail avec un loueur (dont le nom n’a pas été dévoilé).

Le 19 juin : le groupe indonésien Lion Air s’est engagé pour 50 737 MAX 10. Il avait déjà commandé 201 737 MAX. Sa familiale malaisienne Malindo Air est la compagnie de lancement mondial du 737 MAX 8 dont elle a reçu deux exemplaires à ce jour.

Bombardier :

Le 21 juin : Bombardier a signé avec la compagnie sud-africaine CemAir une lettre d’intention pour deux Q400. Au prix catalogue, une commande ferme pourrait valoir jusqu’à 65 millions US. CemAir exploite déjà 17 bombardier dont 5 Q Series et 12 CRJ.

Le 20 juin : Bombardier a révélé qu’Ethiopian Airlines est le client non identifié qui a commandé cinq Q400 annoncés au début du mois. La compagnie a désormais commandé un total de 24 Q400, en 4 fois.

Le 20 juin : Bombardier a conclu avec la low-cost indienne SpiceJet une lettre d’intention portant sur 25 Q400 plus 25 droits d’achat pour des appareils supplémentaires de ce modèle. Les turbopropulseurs seront aménagés avec 86 sièges. SpiceJet exploite déjà 20 Q400 (de 78 sièges).

Le 19 juin : Philippine Airlines a exercé les 7 droits d’achats qu’elle détenait pour des Q400. La compagnie attend à présent douze appareils de ce type. Le premier d’entre eux, aménagé bi-classe avec 86 sièges, est livrable en juillet 2017. Bombardier détient maintenant 585 commandes fermes pour son Q400.

Embraer :

Le 20 juin : Embraer a signé avec Japan Airlines une commande ferme pour 1 E190 supplémentaire destiné à la filiale régionale J-AIR. Cette dernière exploite aujourd’hui 7 E190 et 17 E170, avec 8 autres E-Jets en commande. Les E190 sont aménagés bi-classes pour 95 passagers et basés à Osaka-Itami.

Le 20 juin : KLM a annoncé une commande de 2 Embraer E190 supplémentaires, dont la livraison est prévue en 2018. KLM Cityhopper, qui effectue une transition vers une flotte « tout Embraer » , recevra au total 32 E190 et 17 E175.

Le 20 juin : Embraer a signé avec la compagnie aérienne Bielorusse Belavia une commande ferme de 2 E-Jets de génération actuelle, soit 1 E175 et 1 E195. Livrables en 2018, ces avions rejoindront une flotte qui comprend notamment 2 E175 et 2 E195. 

Le 20 juin : Embraer a annoncé des engagements d’achat pour 10 E195-E2 et 20 E190-E2 provenant de clients non identifiés. La famille E2-Jets enregistre 285 commandes fermes plus 445 options, droits d’achat et lettres d’intention (soit un total de 730 engagements de compagnies aériennes et de sociétés de leasing).

Le 20 juin : Embraer a annoncé une commande ferme de la compagnie japonaise Fuji Dream Airlines (FDA) pour 3 E175, assortie de droits d’achat pour 3 autres appareils du même modèle. La valeur totale des six E175 est de 274 millions de dollars. Les avions seront configurés avec 84 sièges. Lancée en 2009, FDA est un opérateur « tout Embraer » doté de 3 E170 et 8 E175.

Photo © SIAE