Le MRJ se pose à Paris

Le MRJ fait ses débuts en Europe : l’un des cinq appareils d’essais s’est posé jeudi à l’aéroport de Paris-Le Bourget. L’avion régional en cours de développement sera exposé sur le statique lors de la 52e édition du salon du Bourget qui ouvre ses portes lundi 19 juin.

Le MRJ90 FTA-3 a atterri au Bourget le 15 juin à 17h05, a annoncé Mitsubishi Aircraft dans un communiqué. L’appareil a quitté le centre d’essais en vol du constructeur japonais à Moses Lake (État de Washington, USA) le 13 juin à 08h38. Ce vol de convoyage a nécessité trois escales, à Winnipeg et Goose Bay au Canada ainsi qu’à Reykjavik en Islande. Pour sa présentation au salon du Bourget, l’appareil a reçu la livrée de la compagnie de lancement, All Nippon Airways (ANA). La mise en peinture a été effectuée en mai dernier à Mobile (Alabama).

ANA, la plus grande compagnie aérienne du Japon, a été l’un des premiers clients du MRJ. Elle a commandé 15 exemplaires plus 10 options. Au total, Mitsubishi enregistre à ce jour 243 commandes et 204 options pour son nouvel appareil.

« C’est un honneur de présenter le MRJ au salon aéronautique du Bourget » , a déclaré Shunichi Miyanaga, le PDG de Mitsubishi Heavy Industries. « Je ne vois pas de lieux plus appropriés que celui-ci pour exposer cet avion de nouvelle génération très attendu » .

Pour autant, la présence du MRJ au Bourget n’était pas gagnée d’avance. En avril dernier, Mitsubishi hésitait encore pour participer au salon, par crainte de perturber le programme d’essais en vol. Il faut dire que l’entrée en service du MRJ a été retardée à au moins cinq reprises, la dernière fois en janvier 2017. Mitsubishi a justifié cette décision par la nécessité de revoir certains systèmes et configurations électriques de l’aéronef « afin de répondre aux dernières exigences de certification » . À présent, la première livraison est prévue pour la mi-2020, au lieu de 2018 auparavant. Le programme a été lancé en 2008.

« Les débuts européens de l’avion sont un nouveau signe que ce programme avance » , a estimé jeudi le PDG de Mitsubishi Heavy Industries. Le 31 mai dernier, la FAA a certifié le moteur Pratt & Whitney PW1200G conçu spécifiquement pour le MRJ. D’autres « étapes notables » ont été franchies au cours des derniers mois, a assuré l’avionneur. Pour mener à bien la campagne de certification, Mitsubishi a construit cinq MRJ90 d’essais, dont quatre volent aux États-Unis depuis Moses Lake et un au Japon.

Reste à savoir si le MRJ décrochera de nouvelles commandes au Bourget. Le PDG de Mitsubishi Aircraft, Hisakazu Mizutani, a confié à Bloomberg il y a deux mois que des discussions étaient engagées avec de nombreux clients potentiels, mais il n’était pas sûr que les négociations aboutissent cette année.

Photo : MRJ90 en livrée ANA – © Mitsubishi

Un commentaire sur “Le MRJ se pose à Paris

Laissez un commentaire