Emirates sanctionnée en Chine pour des problèmes de sécurité

L’autorité de l’aviation civile chinoise (CAAC) a infligé une amende à Emirates Airline, et lui a interdit d’ouvrir de nouvelles lignes en Chine pendant six mois, après avoir constaté deux incidents de sécurité au cours des deux derniers mois.

La CAAC a déterminé que l’équipage d’un vol Emirates était responsable d’avoir volé à une mauvaise altitude au-dessus d’Urumqi le 17 avril. En outre, les communications radio ont été interrompues lors d’un autre vol Emirates dans la même région le 18 mai, a indiqué l’autorité chinoise mercredi.

À la suite des deux incidents, la CAAC a convoqué des responsables d’Emirates dans des bureaux provinciaux pour évaluer les opérations de la compagnie aérienne. Emirates devra régler une amende de 29.000 yuans (environ 3.800 euros) et ne peut ouvrir de nouvelles lignes ni positionner de nouveaux types d’avions en Chine pendant six mois.

« Concernant les incidents des 17 avril et 18 mai 2017, Emirates collaborera pleinement avec la CAAC et mènera toutes les actions recommandées par l’autorité » , a déclaré un porte-parole de la compagnie.

Ces sanctions contre Emirates surviennent alors que la CAAC vient de se prononcer pour une « tolérance zéro » en matière de sécurité. « La situation actuelle de la sécurité aérienne est stable en général, mais récemment, certains événements dangereux ont sonné l’alarme » , a-t-elle expliqué le 8 juin. Ainsi, la CAAC a décidé que Juin serait « le Mois de sécurité » et a demandé à ses cadres d’éviter « la pensée laxiste » .

En février 2017, la CAAC a également sanctionné Thai Air Asia pour avoir modifié sans autorisation le plan de vol de dix vols charter au cours des deux premiers mois de l’année.

Photo © Emirates : Boeing 777-300ER

Un commentaire sur “Emirates sanctionnée en Chine pour des problèmes de sécurité

Laissez un commentaire