Korean Air : débuts internationaux pour le 787-9

La compagnie Korean Air a opéré jeudi son nouveau Boeing 787-9 sur une première ligne internationale, à destination de Toronto.

Depuis le 1er juin 2017, la compagnie aérienne sud-coréenne utilise un Dreamliner tous les jours de la semaine pour sa liaison entre les aéroports de Séoul-Incheon et Toronto-Pearson. Sur cette route transpolaire de 10.642 kilomètres et de plus de 13 heures de vol, le 787-9 remplace un Boeing 777-300ER. Séoul et Toronto ne sont d’ailleurs reliées aujourd’hui que par des Dreamliner, Air Canada employant aussi ce type d’appareil sur la ligne.

Korean Air a pris livraison de son premier 787-9 le 22 février 2017. Elle est devenue à cette occasion le premier transporteur coréen à opérer le Dreamliner. Un deuxième exemplaire a rejoint la flotte le 25 avril. Les 787-9 sont remplacés sur la ligne domestique entre Séoul-Gimpo et Jeju, sur laquelle ils étaient utilisés jusqu’ici, par un Boeing 777-300.

Korean Air compte sur l’arrivée d’un troisième 787-9 à la mi-juillet. L’avion sera déployé partir du mois d’août vers Madrid et Pékin depuis Séoul-Incheon.

La compagnie membre de SkyTeam a commandé en tout dix 787-9, dont cinq sont livrables cette année et les cinq derniers d’ici 2019. Dans un communiqué, elle précise que cette flotte sera employée pour des « opérations stratégiques » .

Korean Air a choisi pour ses 787-9 la motorisation GEnx-1B de GE Aviation ainsi qu’une configuration tri-classe à 269 sièges, dont 6 en Première, 18 en Affaires et 245 en Économie.

La compagnie mettra en service cette année un autre nouvel avion, le Bombardier CS300 dont elle a commandé dix exemplaires (assortis d’options pour dix appareils supplémentaires et de droits d’achat pour dix autres). Le premier d’entre eux est livrable dans les semaines qui viennent.

Photos : © Korean Air : Boeing 787-9 – Carte : © GCMAP.

 

Laissez un commentaire