Un Let L-410 s’écrase au Népal: un mort

Un Let L-410 de la compagnie aérienne Goma Air a raté samedi son atterrissage à Lukla au Népal, provoquant la mort d’un des trois occupants.

La compagnie aérienne népalaise a confirmé l’accident en précisant que le vol 409 transportait du fret de Katmandou à Lukla. Selon son communiqué, le commandant de bord a perdu la vie dans le crash tandis que le co-pilote et l’hôtesse de l’air ont pu être sauvés et sont, semble-t-il, blessés. Ils sont actuellement soignés à l’hôpital de Lukla en attendant d’être transférés à Katmandou. Cependant, la météo à Lukla empêche ce transfert.

Selon la presse locale, l’appareil a heurté un arbre juste avant d’atterrir vers 14h00 locales et s’est écrasé à trois mètres en-dessous du seuil de la piste, alors qu’un brouillard sévissait.

Le Let L-410, un avion de fabrication tchèque, semble détruit d’après les photos du site de l’accident. Il est immatriculé 9N-AKY avec le numéro de série 2917, a indiqué la compagnie. L’appareil a rejoint sa flotte en octobre 2014.

Construit sur le flanc d’une montagne, l’aéroport de Lukla Tenzing-Hillary a la réputation « d’aéroport le plus dangereux du monde » . Sa seule piste (24/06), d’une longueur d’environ 500 mètres, présente une pente de 12° et fait face à un précipice. Situé à 2.860 m d’altitude, il dessert notamment le camp de base du mont Everest.

Goma Air a été rebaptisée Summit Air en mars 2017 mais continue d’utiliser son nom d’origine dans ses communications.

Rappelons que toutes les compagnies aériennes enregistrées au Népal sont inscrites sur la liste noire de l’Union européenne en raison d’un manque de supervision de la sécurité par les autorités locales.

Photos : 

1 & 2 : site de l’accident 

3 : Aéroport de Lukla – CC BY-SA 2.0 Jeremy Broomfield

4 : Let L-410 de Goma Air – © Goma Air / Facebook

Laissez un commentaire