Ryanair veut des mesures pour développer le tourisme en Europe

La low-cost Ryanair invite les pays membres de l’Union européenne à prendre des mesures pour encourager davantage d’Européens à passer leurs vacances en Europe. Elle a présenté un plan en cinq points pour faire progresser ce marché de 10% l’année prochaine.

Lors d’une intervention à la Conférence du Tourisme de Malte, le directeur du marketing de Ryanair, Kenny Jacobs, a souligné le rôle des vols low cost en Europe, qui ont été « un moteur clé de la croissance du tourisme régional et de la création d’emplois » .

La compagnie irlandaise suggère ainsi que ces transporteurs à bas coûts pourraient aider à doubler la croissance du tourisme l’année prochaine – à condition que les pays de l’Union européenne prennent « les bonnes mesures » pour encourager davantage d’Européens à passer leurs vacances en Europe.

L’idée est surtout de développer « les destinations moins connues » sur le continent au moment où le tourisme décline en Turquie et en Afrique du Nord.

La compagnie a identifié cinq points pour développer le marché européen :

  • la réduction des coûts aéroportuaires et la suppression des taxes sur les voyages de courte distance en Europe ;
  • s’attaquer à la pénurie d’hébergements qui augmente les prix, en réduisant les coûts et en construisant plus d’hôtels ;
  • améliorer la commercialisation des destinations de l’Union européenne pour encourager les Européens à passer des vacances en Europe ;
  • développer de nouvelles infrastructures touristiques régionales, telles que le sud de l’Italie et le nord de l’Espagne ;
  • développer le tourisme tout au long de l’année et des voyages hors-pic saisonniers, tels que les city breaks.

Selon Kenny Jacobs, « prendre les bonnes mesures pourrait avoir un effet positif sur le tourisme, permettant de l’augmenter de 10% l’année prochaine, au lieu des 4% prévus, ce qui créerait 2 millions d’emplois européens supplémentaires » .

Il a poursuivi : « le tourisme européen peut prospérer et capitaliser sur des opportunités de croissance dorées à un moment où les vacanciers européens recherchent des destinations alternatives étant donné le déclin du trafic vers les stations balnéaires turques et nord-africaines. Quelques 130 millions de clients voleront avec Ryanair en Europe cette année et nous avons été les premiers témoins de la croissance du tourisme régional et de la création d’emplois que le transport aérien low cost peut apporter, en particulier pour les jeunes européens. Cet effet Ryanair a déjà porté ses fruits dans les régions de l’UE. À mesure que la demande pour les voyages augmente, l’aviation low cost peut stimuler le tourisme en améliorant le profil des destinations moins connues » .

Selon Kenny Jacobs, le tourisme contribue chaque année à 15% du PIB européen et soutient plus de 12% des emplois au sein de l’Union européenne.

Par ailleurs, le responsable a assuré que Ryanair enregistre « un nombre de réservations record » dans le cadre de son programme d’été 2017.

Photo © Paul BANNWARTH : Boeing 737-800 de Ryanair en livrée spéciale Boeing (EI-DCL)

Un commentaire sur “Ryanair veut des mesures pour développer le tourisme en Europe

Laissez un commentaire