Alitalia : chômage technique pour 1.358 salariés

La compagnie italienne Alitalia lance une procédure de chômage technique qui concernera 1.358 de ses quelque 12.500 salariés, une mesure destinée à réduire ses coûts. 

Dans un communiqué, Alitalia a annoncé le 24 mai qu’elle a envoyé aux syndicats et au gouvernement italien une lettre ouvrant une procédure de chômage technique, avec « une application limitée initialement aux besoins d’exploitation et de gestion » . La procédure touchera ainsi 828 personnels au sol et jusqu’à 190 pilotes et 340 hôtesses et stewards.

« Cette mesure, qui est nécessaire dans la situation actuelle de l’entreprise, fait partie d’un ensemble de mesures qu’Alitalia est en train de prendre afin de réduire tous les éléments de coûts et donc rendre l’entreprise efficace et durable sur un plan économique, autant que possible » , a expliqué la compagnie.

Alitalia a été mise sous administration extraordinaire le 2 mai dernier, ses actionnaires refusant de la renflouer après le rejet par les employés d’un plan de restructuration qui prévoyait 1.700 suppressions de postes et des baisses de salaire.

Dans le cadre de cette mise sous tutelle, le gouvernement a nommé trois commissaires chargés notamment de trouver un repreneur. « Afin de trouver un partenaire, nous devons être une entreprise attractive et efficace, qui vole et qui va bien » , a prévenu après sa nomination Luigi Gobitosi, l’un de ces trois commissaires.

En parallèle, Alitalia, qui est à court de liquidité, a obtenu un sursis de quelques mois grâce à un prêt-relais de 600 millions d’euros accordé par le gouvernement italien, qui se refuse à nationaliser la compagnie aérienne.

La semaine dernière, le conseil des commissaires a lancé la mise en vente d’Alitalia, en appelant les acquéreurs potentiels à exprimer leur intérêt avant le 5 juin.

D’ici là, les opérations d’Alitalia seront perturbées dimanche 28 mai par une série de grèves : d’une part, les contrôleurs aériens italiens seront en grève de 13h à 17h, et d’autre part, les salariés de la compagnie cesseront aussi le travail de 10h à 18h, à l’appel des syndicats CUB Trasporti, USB, Confael et Assovolo. Alitalia a été forcée d’annuler « plusieurs vols internationaux et domestiques » , selon un communiqué. La compagnie assure cependant avoir transférer 80% de ses passagers réservés ce jour-là, sur d’autres vols. Les modifications de réservations sont possibles sans frais jusqu’au 9 juin. Du personnel supplémentaire sera en place dimanche dans les aéroports de Rome-Fiumicino et Milan-Linate pour aider les voyageurs. Des avions plus capacitaires seront déployés le réseau domestique et international pour limiter l’impact de la grève.

Photo © Alitalia : Airbus A330

Un commentaire sur “Alitalia : chômage technique pour 1.358 salariés

Laissez un commentaire