Supersonique : Aerion choisit GE pour le moteur de l’AS2

Aerion a choisi GE Aviation pour étudier un moteur destiné à son avion d’affaires supersonique AS2 dont le premier vol d’essai est prévu en 2023.

Les deux sociétés américaines vont travailler ensemble à définir les spécifications d’un moteur pour le tri-réacteur AS2. Leur accord, annoncé dans un communiqué le 21 mai, fait suite à deux ans d’études préliminaires.

« Nous avons évalué minutieusement deux douzaines de moteurs civils et militaires de tous les principaux motoristes au cours des deux dernières années » , a expliqué Doug Nichols, le directeur général d’Aerion. « Nous croyons que travailler avec GE Aviation nous aidera à répondre aux spécifications exigeantes requises pour atteindre nos objectifs en termes de performances, ainsi que les attentes élevées de nos clients » .

L’AS2 doit voler à la vitesse maximale de Mach 1,5 pour une capacité de huit à douze passagers. Aerion prévoit un rayon d’action de 8.800 kilomètres en vol supersonique et de 9.800 kilomètres en vol subsonique. La première commande a été annoncée en novembre 2015, émanant de Flexjet pour 20 exemplaires.

« Aerion voit l’opportunité d’être le pionnier d’un nouveau segment dans l’aviation d’affaires et plus largement dans l’aviation civile » , a déclaré dimanche Brad Mottier, vice-président de GE Avaition. « Leur but est de concevoir et certifier le premier avion supersonique civil depuis un demi-siècle. Nous nous félicitons de leur vision et sommes ravis de poursuivre les discussions sur la configuration du moteur » .

Aerion se fixe à présent l’objectif d’un premier vol d’essai d’ici 2023 en vue d’obtenir la certification de la FAA d’ici 2025.

Basée à Reno dans le Nevada, Aerion a été créée en 2002. Elle est entrée en collaboration avec Airbus en 2014 et leur partenariat a été renforcé en novembre 2015.

Visuels AS2 : © Aerion

 

Laissez un commentaire