GE commence le programme de certification du GE9x

Cette semaine, GE Aviation a commencé le programme de certification de son moteur GE9x, le seul qui équipera le Boeing 777X.

La première partie du programme de certification se déroule au centre du motoriste américain à Peebles dans l’Ohio. Les essais sont menés avec le deuxième GE9x assemblé. Ils font suite à plus d’un an de tests sur le premier moteur produit (First engine to test – FETT).

« En intégrant tous les enseignements du moteur FETT, nous lançons le programme de certification GE9X avec une configuration stable et sommes positionnés pour répondre aux attentes de nos clients en termes de calendrier et de performances dès le premier jour de l’entrée en service » , a expliqué Ted Ingling, le directeur général du GE9X chez GE Aviation.

En parallèle, GE est en train d’assembler les deux moteurs suivants dans ses quartiers généraux à Evendale, dans l’Ohio. L’un d’eux, vraisemblablement le quatrième, servira pour les essais en vol qui débuteront avant la fin de l’année sur le banc d’essai volant de GE, un Boeing 747-400, depuis la base de Victorville en Californie.

La certification du GE9x est attendue en 2018. L’entrée en service du 777X est prévue en 2020.

GE enregistre près de 700 commandes pour le GE9x. Le 777X accumule pour sa part 306 commandes fermes provenant d’All Nippon Airways, Cathay Pacific, Emirates, Etihad Airways, Lufthansa, Qatar Airways et d’un ou de plusieurs clients non identifiés, auxquelles s’ajoute un engagement d’achat de Singapore Airlines pour vingt appareils.

Par son diamètre de soufflante et son taux de compression, le GE9x sera le plus gros moteur jamais produit et devrait consommer 10 % de carburant de moins que le GE90-115 qui équipe les 777 de génération actuelle. Participent également au programme IHI Corporation, Safran Aircraft Engines, Safran Aero Boosters et MTU Aero Engines AG.

GE a réalisé une vidéo des essais préliminaires du GE9x en conditions de givre qui ont eu lieu à la fin de l’année dernière à Peebles, ainsi qu’un documentaire de 6 minutes (en anglais) sur son nouveau moteur.



Photo GE Aviation : essais du GE9x