Iran Air réceptionne ses quatre premiers ATR 72-600

Ce mardi 12 mai, Iran Air a réceptionné ses quatre premiers ATR 72-600, des turbopropulseurs qui lui permettront d’améliorer la connectivité régionale en Iran.

Annoncées dans un communiqué, ces livraisons interviennent un mois seulement après la finalisation d’une commande ferme d’Iran Air portant sur 20 ATR 72-600, assortie de 20 options. Les 20 appareils fermes seront livrés d’ici à la fin de l’année 2018.

Les ATR 72-600 seront les « appareils phares » de la flotte régionale d’Iran Air, s’est félicité le constructeur. L’Iran dispose d’une infrastructure domestique très développée, comptant 60 aéroports que les ATR sont à même de desservir. L’ATR 72-600 est en effet adapté aux opérations intervenant dans des environnements complexes, tels que les pistes courtes, non préparées, et les régions montagneuses. Les turbopropulseurs contribueront ainsi au développement des liaisons régionales dans le pays.

« L’histoire de l’aviation moderne connaît encore de grands moments, et celui-ci en fait partie« , s’est réjoui Christian Scherer, le président exécutif d’ATR. Les passagers iraniens vont désormais accéder « à une offre de services aériens plus étoffée » , a-t-il ajouté.

« Notre nouvelle flotte d’ATR 72-600 incarne notre souhait de fournir des appareils de dernière génération à nos clients, afin de leur assurer confort, fiabilité et compétitivité » , a quant à lui souligné Farhad Parvaresh, le président exécutif d’Iran Air.

L’Iran devrait devenir, selon ATR, « la prochaine grande destination touristique du Moyen-Orient » , nécessitant des niveaux de confort et de flexibilité opérationnelle les plus élevés.

Ces quatre ATR 72-600 marquent l’arrivée des ATR de dernière génération en Iran, où les premiers appareils sont exploités depuis 1992. À la suite de la levée des sanctions internationales sur le pays, l’Iran a besoin de moderniser et de développer son offre de transport aérien. Ainsi, Iran Air s’est engagée dans un vaste plan de modernisation et d’expansion de sa flotte vieillissante. Elle a déjà reçu un A321 et deux A330-200 sur la centaine d’Airbus commandés en décembre 2016. La livraison des 80 Boeing pour lesquels elle s’est engagée le même mois est prévue à partir de 2018.

Née en 1961 de la fusion d’Iranian Airways et de Pars Airways, Iran Air a démarré ses opérations en avril 1962. À ce jour, elle dessert environ 35 destinations internationales et 25 destinations nationales.

Photo © ATR : quatre premiers ATR 72-600 d’Iran Air