181 compagnies aériennes interdites en Europe

La Commission européenne vient de mettre à jour sa « liste noire » des compagnies aériennes, retirant toutes celles certifiées au Bénin et au Mozambique. En revanche, quatre compagnies aériennes, certifiées respectivement au Nigeria, à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, en Ukraine et au Zimbabwe, y ont été ajoutées. Au total, 181 compagnies aériennes font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’Union européenne.

La Commission européenne a mis à jour ce 16 mai 2017 la liste des transporteurs aériens faisant l’objet d’une interdiction ou de restrictions d’exploitation dans l’Union européenne pour non-respect des normes internationales de sécurité.

À cette occasion, toutes les compagnies aériennes certifiées au Bénin et au Mozambique ont été supprimées de la liste, « compte tenu des nouveaux progrès réalisés par ces pays en matière de sécurité aérienne » , a indiqué la Commission. « C’est le fruit des réformes que ces pays ont entreprises. C’est également un signal pour les 16 pays qui figurent encore sur la liste » , a déclaré Violetta Bulc, la commissaire responsable des Transports.

En revanche, les compagnies Med-View (Nigeria), Mustique Airways (Saint-Vincent-et-les-Grenadines), Aviation Company Urga (Ukraine) et Air Zimbabwe (Zimbabwe) ont été ajoutées à la liste, car des lacunes en matière de sécurité ont été décelées par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA).

Après la mise à jour effectuée ce jour, 181 compagnies aériennes au total font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’Union européenne:

174 compagnies aériennes certifiées dans 16 pays, en raison d’un manque de supervision de la sécurité par les autorités de l’aviation de ces pays;

  • Afghanistan,
  • Angola (à l’exception d’une compagnie aérienne, qui peut opérer dans l’Union Européenne selon certaines restrictions et conditions : TAAG Angola)
  • République du Congo,
  • République démocratique du Congo,
  • Djibouti,
  • Guinée équatoriale,
  • Érythrée,
  • Gabon (à l’exception de deux compagnies, sous certaines restrictions et conditions : Afrijet et Nouvelle Air Affaires SN2AG),
  • Indonésie (à l’exception de sept compagnies : Garuda Indonesia, Airfast Indonesia, Ekspres Transportasi Antarbenua, Indonesia Air Asia, Citilink, Lion Air et Batik Air),
  • République kirghize,
  • Liberia,
  • Libye,
  • Népal,
  • Sao Tomé-et-Principe,
  • Sierra Leone,
  • Soudan.

sept compagnies, en raison de préoccupations en matière de sécurité concernant les compagnies elles-mêmes: Iran Aseman Airlines (Iran), Iraqi Airways (Iraq), Blue Wing Airlines (Suriname), Med-View Airlines (Nigeria), Mustique Airways (Saint-Vincent-et-les-Grenadines), Aviation Company Urga (Ukraine) et Air Zimbabwe (Zimbabwe).

Six autres compagnies font l’objet de restrictions d’exploitation et ne peuvent effectuer de vols à destination de l’UE que si elles utilisent des types d’aéronefs particuliers: Afrijet et Nouvelle Air Affaires SN2AG (Gabon), Air Koryo (République populaire démocratique de Corée), Air Service Comores (Comores), Iran Air (Iran) et TAAG Angola Airlines (Angola).

La liste détaillée des compagnies frappées d’interdiction ou de restriction d’exploitation dans l’UE est disponible sur le site de la Commission européenne.

La mise à jour de cette liste suit une réunion des experts des États membres, qui s’est tenue du 25 au 27 avril 2017 au sein du Comité de la sécurité aérienne de l’UE. Ce comité est présidé par la Commission européenne, assistée de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Les évaluations portent sur le respect des normes internationales de sécurité, notamment celles adoptées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Photo / Twitter