Boeing suspend les vols d’essais du 737 MAX

Boeing suspend provisoirement les vols d’essais du 737 MAX, une mesure qui fait suite à un problème de qualité détecté par CFM International sur son moteur LEAP-1B mais qui ne me remettrait pas en cause le début des livraisons toujours programmé ce mois-ci.

CFM International est une coentreprise entre l’américain General Electric et le français Safran Aircraft Engines. « Le problème est survenu la semaine dernière quand Safran a découvert un problème de qualité sur un disque en métal de grande taille utilisé dans la turbine basse pression à l’arrière du moteur » , a expliqué à Reuters Jamie Jewell, porte-parole de CFM International.

Le motoriste a alors informé Boeing qui a immédiatement cloué au sol la flotte de 737 MAX, dont quelque 21 exemplaires sont sortis d’usine à Renton. Il s’agit d’une « mesure de précaution » , a souligné l’avionneur américain dans un communiqué. Boeing a précisé « qu’à aucun moment, nous n’avons rencontré de problème avec la turbine basse pression durant le programme d’essai du MAX » .

La quarantaine de moteurs produits sera retournée à des fins d’inspection soit à l’usine de General Electric à Lafayette (Indiana), soit à celle de Safran à Villaroche (France) , a indiqué à Reuters Rick Kennedy, porte-parole de CFM International. La plupart de ces moteurs devront être démontés sur les avions puis expédiés.

A priori, le temps que prendra l’inspection de tous les moteurs n’est pas déterminé. Cependant, Boeing a assuré que « nos plans restent de commencer les livraisons du MAX en mai » et a ajouté que la production ne sera pas affectée, pas plus que celle du 737 NG.

Ce problème survient alors que la compagnie malaisienne Malindo Air, filiale du groupe Lion Air, devait recevoir le premier 737 MAX lundi prochain en vue d’une mise en service le 19 mai entre Kuala Lumpur et Singapour. Le directeur général de la compagnie, Chandran Rama Muthy, a indiqué à Reuters que l’avion ne sera pas utilisé avant le 22 mai, sans préciser la raison.

Norwegian Air s’attend « à quelques jours de retard » pour la livraison de son premier 737 MAX qui devait intervenir à la fin du mois. Pour autant, le déploiement sur les lignes transatlantiques le mois prochain, entre les États-Unis et Édimbourg, n’est pas retardé, selon un porte-parole de la low-cost.

Southwest, qui doit recevoir son premier MAX plus tard cette année, n’a pas été informée d’un éventuel retard et American Airlines s’est refusée à tout commentaire, toujours selon Reuters.

CFM dispose de deux fournisseurs distincts pour les turbines basse pression utilisées sur le LEAP-1B, d’après ATW. Le problème potentiel ne concerne que l’un de ces fournisseurs. Le moteur LEAP-1A, qui aliment l’A320neo, n’est, quant à lui, pas affecté.

Le 737 MAX 8 a obtenu sa certification de type de la FAA en mars dernier.

Photos Boeing

 

Laissez un commentaire