La Chine aura besoin de 3 200 avions d’ici 2026, selon Avolon

Le loueur d’avions irlandais Avolon prévoit que la Chine aura besoin de 3 200 avions d’ici 2026, dont plus de la moitié doivent encore être commandés.

Sur ces 1 700 avions, 1 150 devraient être des monocouloirs, 400 des gros-porteurs et 150 des avions régionaux, estime Avolon dans son étude sur le marché chinois de l’aviation, intitulée « The Land of Silk and Money » (Le pays de la soie et de l’argent).

« La Chine offre des opportunités de croissance attractives pour les compagnies aériennes chinoises et internationales, les constructeurs et les loueurs d’avions » , a souligné Dick Forsberg, directeur de la stratégie d’Avolon et auteur de l’étude. « La concurrence est susceptible d’être intense car les compagnies aériennes chinoises se focalisent sur leur propre potentiel tout en étant challengées par des transporteurs internationaux. Il existe également un grand potentiel pour les constructeurs et les loueurs qui peuvent capitaliser sur les positions peu développées du secteur en Chine, en particulier le segment des gros-porteurs » .

L’étude note en effet que la flotte en service en Chine comprend une part plus grande de monocouloirs que la moyenne ailleurs dans le monde, et ajoute que les compagnies aériennes chinoises sont « sous-dotées » en gros-porteurs.

Cette flotte en service atteint aujourd’hui les 2 800 avions, représentant 13% de la flotte mondiale. Elle a progressé de 11% depuis 2010.

Avolon retient également que le trafic aérien international en Chine a augmenté de 14% par an en moyenne depuis 2010 pour atteindre 126 millions passagers (dans un seul sens) en 2016.

Les compagnies aériennes chinoises détiennent 49% de ce marché. En plus des « trois Majors » historiques que sont Air China, China Southern Airlines et China Eastern Airlines, 18 compagnies chinoises opèrent maintenant sur des routes internationales et représentent 30% de la part chinoise.

Toutefois, Avolon prévient que la forte croissance des compagnies chinoises entrant sur les marchés internationaux, en particulier long-courriers, peut être « insoutenable » , à mesure que s’épuiseront les subventions des gouvernements locaux pour le lancement de telles lignes.

L’étude relève que le nombre de passagers internationaux en Chine devrait augmenter de 8,9% par an au cours des dix prochaines années, et plus particulièrement de 11,7% par an pour les seules compagnies aériennes chinoises.

Avolon, qui est détenue par Bohai Capital Holding, une société chinoise inscrite à la bourse de Shenzen, se présente comme le troisième acteur du secteur. Au 31 mars 2017, son portefeuille comprend 850 avions représentant une valeur de 43 milliards de dollars.

Photo © Airbus : premier A330-300 242 tonnes et 50e A330 d’Air China (septembre 2015)