Airbus étudierait un A321neo ++

Airbus affine sa stratégie sur le milieu du marché : l’avionneur européen penserait notamment à un A321neo-plus-plus doté d’une nouvelle voilure pour contrer le nouvel avion de 220 à 260 sièges que Boeing étudie.

Alors que le premier A321neo vient d’être livré à Virgin America, Airbus songe déjà à de nouveaux développements pour son monocouloir qui peut transporter jusqu’à 240 passagers en version densifiée. « L’avionneur européen a commencé à discuter avec ses équipementiers sur des versions améliorées baptisées A321neo-plus et, plus récemment A321neo-plus-plus » , a indiqué l’agence Reuters hier mardi, citant trois sources différentes.

Aucun détail n’est donné sur l’A321neo-plus mais l’A321neo-plus-plus devrait être doté d’une nouvelle aile en composite de carbone « pour l’alléger et réduire ses coûts d’exploitation » . Le projet coûterait entre un et deux milliards de dollars contre 15 milliards pour un tout nouvel avion.

Le lancement de l’A321neo-plus-plus interviendrait si Boeing « donnait le coup d’envoi à un nouvel avion pouvant transporter entre 220 et 260 passagers » , a précisé Reuters. Ce nouveau bi-couloir américain pourrait être proposé aux compagnies aériennes l’année prochaine en vue d’un lancement en 2019 pour une entrée en service en 2024 ou 2025.

Selon CNN qui a complété mercredi les informations de Reuters, l’A321neo-plus-plus aurait non seulement une nouvelle voilure, mais aussi « les mêmes moteurs avancés » que le nouvel avion de Boeing et une cabine plus longue que l’A321neo. Il pourrait accueillir plus de 240 passagers et parcourir des distances plus longues que l’actuel A321neo.

Airbus pourrait en outre modifier son A330, selon Reuters.

Ces informations viennent recouper les récentes déclarations de Stephan Udvar-Hazy. L’influent fondateur d’Air Lease Corporation (ALC) s’attendait en mars dernier à ce qu’Airbus réponde au nouvel avion de Boeing, qu’il surnomme déjà « 797 », non pas en développant un tout nouveau modèle mais en faisant évoluer sa gamme actuelle. Deux axes étaient déjà envisagés : une optimisation de l’A321neo avec une nouvelle voilure, ou une évolution de l’A330neo en réduisant la masse maximale au décollage et la poussée pour que l’avion corresponde aux missions du « 797 » .

Boeing vise à occuper le milieu du marché (Middle of Market – MOM) et combler le vide qui existe dans sa gamme actuelle, entre le plus capacitaire des 737 MAX et le 787-8. L’avionneur américain devrait d’ailleurs lancer un 737 MAX 10 de 190 à 230 sièges à l’occasion du salon du Bourget en juin. L’A321neo « se vend quatre fois mieux que le modèle équivalent de Boeing, affectant les ventes de 737 et remplaçant certains 757 » , a rappelé Reuters.

Photo © Clément Alloing : Airbus A321neo à Toulouse

Laissez un commentaire