Qantas pourrait ouvrir un Paris-Perth direct en Dreamliner

Qantas pourrait ouvrir une ligne directe entre Perth et Paris avec des Boeing 787-9. La compagnie australienne souhaite établir Perth comme un hub vers l’Europe et a décidé d’accélérer la livraison de ses Dreamliner.

Il y a deux semaines, Qantas a mis en vente ses vols entre Perth et Londres qui débuteront en mars prochain. Paris pourrait devenir sa seconde destination européenne servie directement au départ de Perth avec un Boeing 787-9, si l’on en croit l’Australian Business Traveller.  « Le service vers Paris renforcerait le nouveau rôle de Perth en tant que plateforme dédiée aux vols directs vers l’Europe » , a précisé le média australien. Paris serait la destination privilégiée par Qantas sur une liste incluant également Rome, Berlin et Francfort.

Ce matin, Qantas a confirmé sa nouvelle stratégie d’expansion européenne au départ de Perth, toutefois sans nommer explicitement Paris. « Perth deviendra le hub à l’Ouest de l’Australie pour nos services vers le Royaume-Uni et potentiellement pour d’autres destinations européennes dans le futur » , a déclaré le 9 mai dans un communiqué Alan Joyce, le directeur général de la compagnie australienne.

Qantas va d’ailleurs réunir sous un même toit à l’aéroport de Perth ses opérations domestiques et internationales afin de faciliter les correspondances. Ainsi, un nouveau centre de transit international ouvrira en mars 2018, à temps donc pour le nouveau vol direct vers Londres-Heathrow.

« On peut dire que le lancement de nos services sans escale entre Perth et Londres a suscité beaucoup d’intérêt, et nous sommes ravis de travailler avec le gouvernement de l’Australie Occidentale et l’aéroport de Perth pour encourager les visiteurs étrangers à effectuer un stopover à Perth » , a également déclaré Alan Joyce.

Pendant ce temps, Qantas accélère la livraison de ses huit 787-9 commandés fermes. Les appareils doivent à présent rejoindre la flotte entre l’automne 2017 et la fin 2018, en deux lots. Les quatre premiers doivent arriver d’ici mars 2018 et les quatre derniers entre juillet et novembre 2018, a indiqué Alan Joyce le 5 mai, lors d’une journée investisseurs. « Nous avons avancé de deux à trois mois la livraison du dernier 787-9 pour disposer de l’appareil aussi vite que possible » , a précisé le dirigeant.

Les quatre premiers Dreamliner seront basés à Melbourne. Les deux premiers seront affectés à la liaison vers Los Angeles à partir de décembre 2017, et les deux suivants à celle vers Perth et Londres à compter de mars 2018. Les quatre 787-9 circuleront ainsi sur un corridor Londres – Perth – Melbourne – Los Angeles, permettant d’optimiser l’utilisation de la flotte.

L’Australian Business Traveller croit savoir que Qantas a l’intention de répliquer ce schéma pour les quatre derniers 787-9. Ils voleraient alors sur un itinéraire Paris – Perth – Brisbane – Dallas ou Los Angeles.

Rappelons que Qantas a choisi pour ses 787-9 une configuration tri-classe permettant d’accueillir jusqu’à 236 passagers, dont 42 en Affaires, 28 en Premium Économie et 166 en Économie.

La compagnie dispose d’options pour quinze 787-9 supplémentaires et de droits d’achat pour 30 autres. « Nous devons démontrer que nous pouvons gagner de l’argent avec les huit premiers – mais une fois que nous aurons fait cela, nous serons à l’aise pour en commander d’autres » , a indiqué Alan Joyce.

Qantas s’intéresse également aux Airbus A350 et Boeing 777X dont les versions à rayon d’action étendu pourraient lui permettre de relier directement Sydney à l’Europe, à partir du milieu des années 2020.

La compagnie membre de Oneworld a précédemment servi Paris-Charles de Gaulle au départ de Sydney, via Singapour, mais a abandonné cette liaison faute de rentabilité.

Laissez un commentaire