Air France n’exclut pas d’installer onze sièges de front sur ses A380

Air France et d’autres compagnies aériennes envisagent de densifier leurs Airbus A380. Une des mesures à l’étude consiste à installer onze sièges de front en classe Économie, au lieu de dix actuellement. Airbus propose cette solution pour améliorer la rentabilité du super Jumbo.

À l’occasion de la livraison du second 787-9 d’Air France, Nicolas Bertrand, le directeur de la gestion de la flotte d’Air France-KLM, a indiqué que la rénovation de la cabine des dix A380 de la compagnie française était prévue « autour de 2020 » .

« Notre priorité aujourd’hui est les 777 puis les A330 à la fin de l’année prochaineMais en 2020, oui, nous envisageons de les réaménager. Et nous étudions toutes les possibilités y compris onze sièges de front » , a-t-il confié au site américain Runway Girl Network (RGN).

Toutefois, la décision « n’a pas été prise » . Air France n’est d’ailleurs « pas la seule » à envisager cette mesure, « beaucoup » d’opérateurs A380 y réfléchissent, a-t-il aussi indiqué.

« D’autres options » sont également à l’étude et notamment une modification des escaliers. Pourquoi ne pas le faire « si cela apporte de la valeur à l’appareil » et « si nous pouvons le densifier sans enlever trop de confort aux passagers » , a demandé Nicolas Bertrand.

Le mois dernier, lors du salon Aircraft Interiors Expo (AIX), Airbus a présenté une série de solutions pour densifier la cabine de l’A380. L’installation de onze sièges de front en rangées de 3-5-3 dans une section de la cabine Economie, sur le pont principal, permet 23 passagers additionnels par rapport à la configuration standard de dix sièges de front.

Le constructeur propose aussi un nouvel escalier avant, de taille plus modeste que l’actuel, qui dégage de la place pour 20 passagers supplémentaires. Une modification du deuxième escalier (à l’arrière), pour le rendre carré et non plus en spirale, est également possible et permet deux chariots à repas et 14 sièges supplémentaires. D’autres « optimisations » sont proposées qui, au total, permettent d’embarquer jusqu’à 80 passagers supplémentaires. L’objectif est d’améliorer « l’économie de l’A380 avec des revenus supplémentaires » , a expliqué Kiran Rao, vice-président en charge du marketing d’Airbus.

Cependant, Air France n’envisage pas d’installer dix sièges de front sur les Airbus A350-900 dont l’arrivée est programmée en 2019. Si sa concurrente Air Caraïbes a déjà franchi le pas, « ce n’est pas notre produit. Nous ne ferons pas ça à nos passagers » , a déclaré Nicolas Bertrand.

Sur ses A350, Air Caraïbes offre en effet des sièges d’une largeur d’environ 16,4 pouces dans la classe Économie, contre 18 pouces pour les compagnies qui retiennent l’aménagement standard avec neuf sièges de front. En ce qui concerne l’A380, Airbus assure que la largeur des sièges est maintenue à 18 pouces même avec des rangées de onze de front.

Rappelons qu’Air France a entrepris de moderniser sa flotte de gros-porteurs en commençant par les Boeing 777. La compagnie table sur 44 « Triple Sept » équipés de ses dernières cabines de voyage à l’été 2017 (19 777-300ER et 25 777-200ER). Les quinze Airbus A330 et dix A380 doivent suivre, les A340 n’étant pas concernés car en cours de retrait. Les Boeing 787-9 sont quand à eux équipés des derniers produits dès la sortie d’usine.

Photos :

  1. Airbus A380 d’Air France à l’atterrissage à Los Angeles. Jakkrit Prasertwit GNU FDL 1.2
  2. Visualisation de la classe Economie d’un Airbus A380 avec 11 sièges de front – © Airbus

3 commentaires sur “Air France n’exclut pas d’installer onze sièges de front sur ses A380

  1. Si c’est cela la  »montée en gamme » pour concurrencer les compagnies du Golf et d’Asie …alors c’est à ne plus rien comprendre! AF se positionnerait aussi sur les mêmes segments de marché que sa propre future filiale low cost long courrier. Un non-sens stratégique!

Laissez un commentaire