Airbus a testé les systèmes de carburant de l’A350-1000

L’A350-1000 est prêt à opérer dans des conditions climatiques chaudes à son entrée en service plus tard cette année, a annoncé Airbus ce vendredi, après avoir réalisé au Royaume-Uni deux journées d’essais sur les systèmes de carburant.

Ces essais, qui s’inscrivent dans le cadre de la campagne de certification, ont été réalisés les 3 et 4 mai derniers à Cardiff au Pays de Galles avec l’A350-1000 MSN071. L’objectif était de simuler les conditions opérationnelles dans les pays chauds pour vérifier le comportement des moteurs et du système de gestion du carburant quand celui-ci atteint une température élevée, soit 43°C.

L’appareil a été approvisionné en carburant à deux reprises pour chacune des journées. L’équipe des essais en vol a alors réalisé les tests requis sur les moteurs et les systèmes avec du carburant chaud.

« Les premiers résultats démontrent que le système de gestion du carburant gère efficacement diverses densités et températures de carburant, ainsi que le débit de carburant vers les moteurs et entre les réservoirs, tout en offrant des performances opérationnelles optimales » , a indiqué Airbus dans un communiqué. Ainsi, « l’A350-1000 est prêt pour les opérations dans des conditions climatiques chaudes dès son entrée en service plus tard cette année » .

L’A350-1000, tout comme son petit frère le -900, dispose d’un système d’alimentation « simplifié » avec seulement trois réservoirs et moins de pompes et de soupapes, contribuant à la diminution des coûts d’exploitation.

Les systèmes de carburant d’Airbus sont conçus sur son site de Filton près de Bristol. C’est la raison pour laquelle les essais sur ses systèmes sont menés au Royaume-Uni, a expliqué Airbus. Ce fut le cas aussi pour les A320neo, A380, A350-900 et A400M.

Les tests sur les systèmes d’alimentation font partie des essais standards pour tous les nouveaux avions. Ils sont également nécessaires lorsque les appareils reçoivent des modifications importantes telles que des nouveaux moteurs.

À ce jour, l’A350-1000 enregistre 211 commandes fermes de 12 clients : Qatar Airways (compagnie de lancement avec 37 unités), Cathay Pacific (26), United Airlines (35), Air Caraïbes (3), Air Lease Corporation (9), Asiana Airlines (10), British Airways (18), Etihad Airways (22), Iran Air (16), Japan Airlines (13), LATAM Airlines (14) et Virgin Atlantic (8).

L’A350-1000 reçoit deux moteurs Rolls-Royce Trent XWB-97, plus puissants que la version qui équipe l’A350-900. Il bénéficie d’un fuselage plus long pour accueillir 40 passagers supplémentaires, ainsi que d’une aile au bord de fuite modifié et d’un train d’atterrissage principal avec six roues au lieu de quatre.

La campagne de certification de l’A350-1000 est menée avec trois prototypes, les MSN059, MSN071 et MSN065.

Photos © Airbus : A350-1000 MSN071 à l’aéroport de Cardiff