Singapore Airlines teste le biocarburant sur l’Airbus A350

Singapore Airlines vient de commencer une série de douze vols avec des Airbus A350-900 alimentés par du biocarburant sur sa liaison sans escale entre San Francisco et Singapour. 

La compagnie aérienne entreprend ce projet en collaboration avec l’Autorité de l’aviation civile de Singapour et les fournisseurs de services de la navigation aérienne.

Le programme vise en effet à démontrer les avantages environnementaux et économiques qui peuvent être obtenus avec des avions de dernière génération utilisant des carburants de remplacement sur des trajectoires optimisées pour réduire la consommation énergétique et les émissions polluantes.

Les A350 participant au projet sont alimentés par un mélange de carburant conventionnel et de biocarburant issu d’huiles de cuisson. Ce dernier est produit par AltAir Fuels et sera livré à Singapore Airlines à San Francisco.

Au total, la compagnie entreprendra 12 vols en utilisant ce mélange au cours des trois prochains mois. Le premier de ces vols « Green Package » a été opéré le 1er mai, entre l’aéroport international de San Francisco et Singapour-Changi, avec 206 passagers à bord. L’A350-900 utilisé pour ce vol d’une durée de 16h16 était en l’occurrence l’appareil immatriculé 9V-SMK (MSN084) selon les sites de suivi des vols.

« Nous entreprenons cette initiative pour promouvoir l’utilisation de biocarburants durables de manière opérationnelle et commercialement viable » , a expliqué le directeur général de Singapore Airlines, Goh Choon Phong. « Cela s’inscrit dans le cadre de notre engagement à long terme pour réduire davantage les émissions de dioxyde de carbone tout en améliorant l’efficacité de nos opérations » .

Airbus a rappelé à cette occasion que Singapore Airlines a commandé un total de 67 A350-900 dont 12 lui ont été livrés à fin mars. En 2018, la compagnie aérienne deviendra le premier opérateur de l’A350-900ULR, la variante très long-courrier dont elle a commandé sept exemplaires. L’appareil sera capable d’opérer les vols les plus longs du monde, notamment entre Singapour et New York, a aussi confirmé le constructeur.

Selon l’Association internationale du transport aérien (IATA), le biocarburant durable constitue une solution technologique « prometteuse » qui permettra de réduire les émissions de dioxyde de carbone du secteur. Il a été certifié sûr pour une utilisation dans l’aviation commerciale dès 2011 et depuis lors, a été employé par d’autres compagnies aériennes dans le monde.

Photo © Airbus : préparation d’un vol au biocarburant pour un A350-900 de Singapore Airlines

 

Laissez un commentaire