EL AL retourne à Miami

Après neuf d’absence, EL AL Israel Airlines retournera en novembre prochain à Miami, sa cinquième destination aux États-Unis.

La compagnie aérienne nationale d’Israël prévoit de relier trois fois par semaine son hub de Tel Aviv-Ben Gourion et l’aéroport international de Miami avec un Boeing 777-200ER. L’appareil est aménagé tri-classe avec 279 sièges, dont 6 en Première (en rangées de 2-2-2), 35 en Affaires (2-3-2) et 238 en Économie (3-3-3).

Les vols débuteront en novembre dans le cadre du programme hiver 2017-2018. Les réservations doivent ouvrir à la mi-mai, sous réserve de l’obtention des approbations gouvernementales.

EL AL a suspendu la desserte de Miami en 2008, citant à l’époque « une hausse sans précédent des prix du carburant » qui a entrainé « une augmentation spectaculaire des coûts opérationnels des vols, en particulier long-couriers » .

La décision de retourner à Miami « fait partie intégrante de notre stratégie qui reconnaît l’importance des routes transatlantiques » , a expliqué David Maimon, le PDG de la compagnie aérienne, en insistant sur la volonté « de développer la présence d’EL AL en Amérique du Nord » .

EL AL sera la seule compagnie aérienne à relier non seulement Miami mais aussi la Floride à Israël. Miami deviendra sa sixième destination en Amérique du Nord après New York-JFK, Newark, Los Angeles, Boston et Toronto.

Cinq autres compagnies aériennes ont déjà annoncé leur entrée à Miami en 2017, soulignant l’attrait de cet aéroport auprès « des principales compagnies aériennes en provenance des villes les plus influentes du monde » , selon le maire de ville, Carlos A. Gimenez. L’année a commencé avec l’arrivée de la low-cost mexicaine Volaris en février (depuis Guadalajara et Mexico) suivie quelques jours plus tard par First Air pour des vols charters destinés aux croisiéristes (depuis Ontario). En avril, s’est ajoutée la low-cost islandaise WOW air avec un service depuis Reykjavik. En juin, Avianca Brasil débutera une liaison avec Sao Paulo-Guarulhos tandis qu’en septembre, Aer Lingus ouvrira une ligne depuis Dublin.

L’aéroport de Miami dépassera ainsi le cap des 110 compagnies aériennes présentes sur son tarmac, « plus que tout autre aéroport des États-Unis » , si l’on en croit Emilio T. González, le directeur des services aériens du comté de Miami-Dade.

EL AL exploite une flotte « tout Boeing » depuis la réception de son premier Boeing en 1961. Sa flotte comprend actuellement quinze 737-800, huit 737-900ER, six 747-400, sept 767-300ER, six 777-200ER et un 747-400F. La compagnie a prévu de renouveler sa flotte long-courrier avec neuf 787-9 livrables à partir de 2018 et sept 787-8.

Photo Boeing 777-200ER d’EL AL – Mark Tang GNU FDL 1.2

 

Laissez un commentaire