Corsair : la nouvelle classe Business disponible à partir de septembre

La compagnie aérienne Corsair International a ouvert les réservations pour sa nouvelle classe Business qui fera ses débuts en septembre sur les lignes vers l’océan Indien.

Corsair a indiqué qu’il est désormais possible de réserver un vol en classe Business pour des départs à partir du 03 septembre 2017 sur les axes Paris-Réunion et Paris-Maurice.

Le nouveau produit, qui se positionnera au-dessus de l’actuelle classe Grand Large, sera introduit à terme sur l’ensemble de la flotte, avait précisé la compagnie aérienne lors de la présentation en septembre 2016.

La classe Business offrira douze sièges convertibles en lits « lie flat » .  Les sièges seront situés à l’avant de l’appareil pour les Airbus A330 et au pont supérieur pour les Boeing 747-400.

Selon Corsair, les améliorations comprennent aussi « une forte montée en gamme » du service à bord, avec un personnel navigant dédié; une table « de qualité » , le champagne et les vins de grands crus; un programme de divertissements personnel « encore plus riche » et la mise à disposition d’Ipad pro de 13 pouces et de casques réducteurs de bruit; et une harmonie cabine entièrement revisitée.

Le nouveau produit est détaillé sur le site Internet de la compagnie aérienne.

En simulant hier samedi une réservation pour un vol Paris-Maurice à une date aléatoire en septembre 2017, la classe Business était proposée à 3.718,74 euros l’aller-retour au tarif Business Promo, contre 2.069 euros l’aller retour en classe Grand Large. À noter, il est possible de panacher les deux classes pour un même voyage, en effectuant par exemple l’aller en Business et le retour en Grand Large.

Un vol Paris-Fort de France à une date aléatoire en février 2018 revient à 2.452,82 euros en Business contre 1.480,54 en Grand Large.

Corsair a inscrit le déploiement de cette nouvelle classe Business dans le cadre de sa montée en gamme qui comprend également des salons rénovés sur certaines escales.

Visuels : captures d’écran Corsair

Laissez un commentaire