Norwegian : une perte presque multipliée par deux au 1er trimestre

La low-cost Norwegian Air enregistre une hausse de 14% de son trafic au premier trimestre 2017, avec 6,7 millions de passagers transportés. Mais la perte financière est presque doublée, passant à 1,491 milliard de couronnes norvégiennes au lieu de 800 millions un an plus tôt. La compagnie explique cette contre-performance par l’impact des coûts de carburant plus élevé, une concurrence importante et une couronne norvégienne forte.

Norwegian a annoncé jeudi 27 avril qu’elle a transporté 6,7 millions de passagers sur les trois premiers mois de l’année, soit une augmentation de 14%. La progression la plus importante a été constatée aux Etats-Unis, en Espagne et en France. En Scandinavie, la hausse de la fréquentation est de 6%. Dans le même temps, la capacité a augmenté de 22%. Le taux de remplissage moyen est en baisse de 0,8 point à 84,4% « pour cette période qui enregistre traditionnellement une demande plus faible » , selon la compagnie.

Avec ceci, le chiffre d’affaires opérationnel est en hausse de 9%, à 5,4 milliards de couronnes norvégiennes (577,4 millions d’euros). Mais le résultat net plonge de 86%, à -1,491 milliard de couronnes (-159,4 millions d’euros). La perte s’élevait à -800,1 millions de couronnes (85,6 millions d’euros) un an plus tôt.

“Ce trimestre, nous avons particulièrement ressenti les effets de l’augmentation du cours du pétrole et de la couronne norvégienne forte, devise qui par rapport à la livre, l’euro et la couronne suédoise, représente près de la moitié de nos ventes » , a expliqué Bjørn Kjos, directeur général de Norwegian, Et d’ajouter : « de plus, les résultats sont impactés par le fait que Pâques n’ait pas eu lieu cette année durant le premier trimestre, comme l’an dernier » .

Norwegian reste optimiste. « Nous remplissons nos appareils et attirons toujours plus de passagers, autant sur les nouveaux marchés que sur les marchés déjà installés » , a souligné Bjørn Kjos. « Nos opérations long-courriers sont dorénavant solidement établies, et confirment que les consommateurs souhaitent des tarifs abordables et des appareils neufs pour voyager sur les routes intercontinentales » .

En outre, « la stratégie globale de développement va permettre de réaliser d’importantes économies d’échelle et une réduction des coûts unitaires » , selon la compagnie. Au cours du premier trimestre, ces coûts, hors carburant, ont baissé de 4% et la dette a été réduite de 1 milliard de couronnes. La trésorerie était de 4,8 milliards de couronnes à la fin du trimestre.

Sur le plan opérationnel, Norwegian a annoncé ou lancé 39 nouvelles routes au premier trimestre, notamment entre les Etats-Unis et l’Irlande, l’Ecosse et la Norvège. Sur la période, elle a reçu sept nouveaux Boeing 737-800 et un Boeing 787-9 Dreamliner. En avril, la compagnie a annoncé l’ouverture de trois nouvelles destinations long-courriers depuis Londres-Gatwick vers Singapour, Denver et Seattle.

Sur l’année 2016 complète, Norwegian a réalisé un chiffre d’affaires global de 26 milliards de couronnes (2,9 milliards d’euros), une progression de 30%. Le résultat net s’est établi à 1,135 milliard de couronnes (128 millions d’euros), en hausse de 361% par rapport à 2015.

Photo © Paul BANNWARTH : Boeing 737-800 de Norwegian à Tenerife Sud (02/02/2014)

One thought on “Norwegian : une perte presque multipliée par deux au 1er trimestre

Comments are closed.