easyjet suspend deux lignes à Bruxelles, Ryanair vole « à la rescousse » des passagers

La low-cost easyJet suspendra fin octobre ses liaisons vers Bordeaux et Naples au départ de Bruxelles-Zaventem. Sa concurrente Ryanair a immédiatement annoncé des tarifs « rescousse » pour les deux destinations, qu’elle sert depuis Charleroi-Bruxelles Sud.

Le 27 octobre, easyJet mettra fin à ses vols reliant Bruxelles-Zaventem à Bordeaux-Mérignac, actuellement opérés à raison de quatre fréquences par semaine (trois en juillet et août). À la même date, elle suspendra aussi sa liaison entre Bruxelles-Zaventem et Naples (également quatre fréquences hebdomadaires mais aucune en juillet et août). La low-cost britannique est en concurrence directe avec Brussels Airlines sur les deux lignes, et avec TUI fly vers Naples.

easyJet n’a pas donné d’explication à ces fermetures de lignes. Comme Vueling, elle a déjà réduit la voilure à Bruxelles-Zaventem après l’arrivée surprise de Ryanair sur cet aéroport en 2014.

Pour autant, Ryanair ne dessert ni Bordeaux ni Naples depuis le premier aéroport belge, mais depuis la plateforme de Charleroi-Bruxelles Sud.

Faisant preuve d’un certain opportunisme, la low-cost irlandaise a aussitôt annoncé une promotion tarifaire pour les deux destinations, à partir de 24,99 euros sur Charleroi-Naples et 25,99 euros sur Charleroi-Bordeaux. Ces tarifs sont disponibles jusqu’au mercredi 26 avril minuit pour des vols uniquement en octobre et novembre 2017.

« Nous avons mis en ligne des tarifs ‘rescousse’ sur les lignes à destination de Naples et de Bordeaux afin d’aider les clients affectés par l’annulation de ces mêmes lignes par easyJet au départ de Brussels Airport dès octobre » , a expliqué dans un communiqué Yann Delomez, porte-parole de Ryanair.

« Nous enjoignons toutefois les clients à réserver rapidement étant donné que ces tarifs ‘rescousse’ disparaitront vite – tout comme les lignes easyJet à Brussels Airport vers Bordeaux et Naples » , a-t-il ajouté.

Au départ de Bruxelles-Zaventem, easyJet continuera de desservir seulement trois destinations après la fin octobre: l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse, Genève et Nice.

Photo © Paul BANNWARTH : Airbus A320 d’easyJet et Boeing 737-800 de Ryanair à Bâle-Mulhouse (05/04/2017)

Laissez un commentaire