Essais d’ingestion d’eau réussis pour l’A350-1000

Airbus vient de réaliser avec succès les essais de l’A350-1000 sur piste détrempée, une étape supplémentaire vers la certification.

Cet exercice impressionnant a été réalisé ce mois-ci à la Base aérienne d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône. Il sert à démontrer que de grandes quantités d’eau peuvent être ingérées en toute sécurité par les moteurs pendant les phases de décollage, d’atterrissage ou de taxi.

Ainsi, l’A350-1000 d’essai a effectué cinq accélérations sur une piste artificiellement gorgée d’eau, à des vitesses allant de 148 à 259 km/h (80 à 140 noeuds). L’appareil a fonctionné « comme prévu » , selon le constructeur qui confirme une entrée en service « avant la fin de l’année » .

La compagnie de lancement, Qatar Airways, a précédemment indiqué qu’elle attend le premier de ses 37 A350-1000 en octobre prochain.

À ce jour, cette version de l’A350 XWB enregistre 211 commandes fermes. Outre la compagnie qatarie, les autres clients incluent Cathay Pacific (26 unités, première livraison envisagée en avril 2018), United Airlines (35 unités, à partir de l’été 2018), Air Caraïbes (3, à l’horizon 2020), Air Lease Corporation (9), Asiana Airlines (10), British Airways (18), Etihad Airways (22), Iran Air (16), Japan Airlines (13), LATAM Airlines (14) et Virgin Atlantic (8).

L’A350-1000 reçoit deux moteurs Rolls-Royce Trent XWB-97, plus puissants que la version qui équipe l’A350-900. Il bénéficie d’un fuselage plus long pour accueillir 40 passagers supplémentaires, ainsi que d’une aile au bord de fuite modifié et d’un train d’atterrissage principal avec six roues au lieu de quatre.

Photos Airbus : A350-1000 – tests d’ingestion d’eau

One thought on “Essais d’ingestion d’eau réussis pour l’A350-1000

  1. pas de sillage du train avant alors que c’est lui qui envoie l’eau dans les moteurs,curieux non?
    idem pour boeing avec le 737-9;que veulent-ils cacher?

Comments are closed.