LEVEL, la nouvelle low-cost long-courrier d’IAG, fait un tabac

Alors qu’elle n’a pas encore opéré son premier vol, la nouvelle low-cost long-courrier espagnole LEVEL enregistre plus de 100.000 billets vendus en un peu plus de trois semaines. Son propriétaire, International Airlines Group (IAG), entend poursuivre le développement de cette activité.

La holding qui détient British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus, a lancé le 17 mars dernier les réservations pour sa nouvelle marque positionnée sur les destinations lointaines à petits prix. Basée à l’aéroport de Barcelone-El Prat, LEVEL décollera le 1er juin prochain vers Los Angeles suivie le lendemain par Oakland près de San Francisco, puis Punta Cana le 10 juin et Buenos Aires le 17 juin.

« Vendre plus de 100.000 billets dans une période aussi courte avec une nouvelle marque est incroyable » , a déclaré dans un communiqué Willie Walsh, le directeur exécutif d’IAG. « La réponse a été fantastique sur tous les marchés. Nous permettons à de nombreuses personnes de voler sur long-courrier pour la première fois et stimulons la demande en offrant plus de choix » .

« LEVEL brise le moule. Nous continuerons à offrir des tarifs incroyables » , a-t-il assuré.

LEVEL débutera ses opérations avec deux nouveaux Airbus A330-200 arborant une livrée blanche, bleue et verte, et configurés bi-classe pour 314 passagers dont 21 en Premium Économie et 293 en Économie. Dans un premier temps, les appareils seront opérés par des pilotes, hôtesses et stewards sous contrat Iberia.

« Ce n’est que le début. À l’été 2018, nous aurons plus d’avions et exploiterons plus de destinations à partir de Barcelone. Nous prévoyons également d’étendre les opérations de LEVEL à d’autres villes européennes » , a fait savoir Willie Walsh.

La popularité de LEVEL se reflète également sur les réseaux sociaux, à en croire le groupe ibéro-britannique : la compagnie compte « déjà » plus de 50.000 abonnés sur Instagram, Twitter et Facebook.

Visuel LEVEL : Airbus A330

3 thoughts on “LEVEL, la nouvelle low-cost long-courrier d’IAG, fait un tabac

  1. Système débile. Le meilleur moyen de faire disparaître les compagnies traditionnelles. Cette low cost vend des destination que sa maison mère fait. Les clients n’iront plus chez British ou Iberia, ils utiliserons level. Et donc c’est moins d’argent dans les caisses…a développer cette compagnie, tout le monde a y perdre. Debile.

    • Quelle analyse pertinente et étoffée !!!

      C’est vrai que Vueling (qui opère depuis BCN, tout comme Level le fera) a siphonné tout le trafic de Iberia (qui opère depuis MAD).

      Marrant tout de même, Iberia ne s’est presque jamais aussi bien portée, tout comme British AW à Londres, où règne une concurrence comme pratiquement nul part ailleurs, et sur tous les créneaux.

      IAG fait entrer Level sur le marché pour ne pas laisser Norwegian dominer ce segment au départ de BCN, ni plus ni moins.

      Ce genre d’offre va prendre une partie de la clientèle existante, celle qui passe à ce jour par tel ou tel hub, en cherchant le tarif minimum, donc pas certain que les « majors » en souffrent vraiment, puisque le nivellement de leur trafic se fera par « le bas ».

      Mais surtout, c’est un excellent vecteur de stimulation de trafic, comme on pu l’être tous ces nouveaux arrivants sur les marchés mondiaux (un aéroport comme GVA a vu son trafic multiplié par 3 en moins de 20ans, par exemple).

  2. Pendant que la concurrence gagne du terrain le SNPL s’oppose et persiste à penser « Boost » n’est pas viable alors qu’il est vitale….

Comments are closed.