Iran Air pourrait tenir son premier Boeing 777 d’ici un mois

Avec environ un an d’avance sur le calendrier prévu, Boeing pourrait livrer un premier 777-300ER à Iran Air d’ici un mois, selon un responsable du ministère iranien des Transports.

Boeing et Iran Air ont conclu en décembre 2016 un accord portant sur 80 avions, dont cinquante 737 MAX 8, quinze 777-300ER et quinze 777-9. Les livraisons devaient commencer en 2018 et s’étaler sur dix ans.

Mais le constructeur américain semble en mesure d’avancer la première livraison grâce à une annulation de Turkish Airlines. Un Boeing 777-300ER qui lui était destiné reviendrait à Iran Air. L’avion pourrait ainsi se poser à Téhéran-Merhabad d’ici un mois, selon l’agence iranienne Mehr qui cite Asghar Fakhrieh Kashan, le vice-ministre iranien en charge des Transports.

Le vice-ministre a ajouté qu’Iran Air étudie les spécifications de l’appareil, et s’il y a lieu, par exemple, de rajouter des sièges, la livraison pourrait être reportée d’un mois.

« C’est un avion flambant neuf, un Boeing 777, qui atterrira à l’aéroport Mehrabad de Téhéran » , a précisé Asghar Fakhrieh Kashan. « Boeing devait nous livrer son premier avion en 2018; cependant, notre commande correspondant à ce modèle, c’est un moment propice pour le recevoir », a-t-il poursuivi.

Une autre agence de presse iranienne, IRNA, qui cite une source anonyme, affirme que ce sont en fait deux 777 annulés par Turkish Airlines qui seront livrés à Iran Air prochainement.

Rappelons qu’après la levée des sanctions contre son pays, Iran Air s’est engagée dans un vaste plan de modernisation et d’expansion de sa flotte vieillissante. Elle a déjà reçu trois A321 et A330 sur la centaine d’Airbus qu’elle a commandés en décembre dernier. En parallèle, la compagnie est toujours en négociation avec ATR pour finaliser le protocole d’accord signé en février 2016. Cette entente préliminaire couvrait vingt ATR 72-600 plus vingt options.

De son côté, Turkish Airlines a restructuré son plan de flotte en raison du ralentissement de son activité. Elle exploitait 32 777-300ER à fin 2016 et prévoit d’en opérer seulement un de plus à la fin 2017. Selon son rapport financier 2016, la croissance de la capacité flotte sera à 0 cette année et à -1% en 2018.


Photo : © Boeing : 777-200LR en livrée d’usine

Laissez un commentaire