La croissance du trafic passagers atteint 4,8% en février, selon l’IATA

En février 2017, le trafic de passagers aériens dans le monde a continué sur sa lancée de janvier et progressé de 4,8%, a indiqué jeudi l’Association du transport aérien international (IATA).

Cette croissance a été soutenue par une baisse des prix des billets d’avion et une amélioration du contexte économique, a expliqué l’association qui représente quelque 265 compagnies aériennes.

L’IATA estime que si on tient compte de l’inflation, le prix des billets d’avion a diminué de plus de 10 % au cours de la dernière année, expliquant plus de la moitié de la croissance depuis le début de 2017.

Par ailleurs, elle note que le « décret Trump » contre l’immigration en provenance de six pays à majorité musulmane n’a pas eu d’effet sur le transport aérien. Signé le 27 janvier dernier, ce décret a été annulé quelques jours plus tard par une décision de justice.

« Bien que nous soyons encore préoccupés par les répercussions des restrictions de voyage ou des fermetures de frontières, la tentative des États-Unis d’interdire les voyages en provenance de six pays ne s’est pas traduite par une tendance de trafic identifiable. Dans l’ensemble, la demande continue de croître selon un taux élevé », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

En février, la capacité des compagnies aériennes a augmenté de 2,7 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 1,6 point de pourcentage pour s’établir à 79,5 %, le taux le plus élevé jamais enregistré pour un mois de février.

Le trafic international a progressé de 5,8%, et plus précisément de 6,5% en Europe, 5,2% en Asie-Pacifique, 9,5% au Moyen-Orient, 0,3% en Amérique du Nord, 5,9% en Amérique latine et 7,1% en Afrique.

Le trafic intérieur a augmenté de 3,3 % par rapport à février 2016. La Russie (+13,3%) a rejoint l’Inde(+17,0%) et la Chine (+9,1%) parmi les trois marchés à plus forte croissance. L’Australie (-3,3%), le Brésil (-4,8%) et les États-Unis (-0,4%) affichent tous les trois des baisses. « Chez les compagnies aériennes des États-Unis, l’élan haussier du marché intérieur est à un point mort depuis les six derniers mois, malgré les forts résultats des enquêtes sur la confiance des consommateurs » , constate l’IATA.

Photo : William Hook CC0 / unsplash

Laissez un commentaire