Vueling conforte sa position de première low-cost à Rome-Fiumicino

La compagnie aérienne espagnole Vueling vient de passer le cap des 17 millions de passagers transportés à Rome-Fiumicino, un aéroport dont elle est le premier opérateur low-cost en termes de sièges offerts.

Vueling a commencé ses opérations à Fiumicino en 2005 avec un premier vol qui reliait la capitale italienne à Barcelone, sa principale plaque tournante. Dans les années qui ont suivi, la compagnie a poursuivi son développement à Rome, avec de nouvelles liaisons domestiques et internationales. Avec cette croissance, Fiumicino est devenu en 2014 le deuxième hub de Vueling. La compagnie se positionne désormais comme la première low-cost en termes de sièges offerts sur le principal aéroport de Rome.

C’est ainsi que Vueling a célébré le 4 avril 2017 son 17 millionième passager transporté à Fiumicino, consolidant ses positions romaines. « Cette étape est une source de grande satisfaction pour Aeroporti di Roma » , a déclaré Federico Scriboni, directeur du développement de la société qui gère les aéroports de Rome. « Avec une offre de plus de 50 destinations servies directement, et grâce aux vols en correspondances que la compagnie permet à travers son escale de Rome, Vueling se confirme comme la compagnie de référence pour soutenir le développement actuel et futur de notre marché » , a-t-il ajouté.

Détenue par International Airlines Group (IAG), Vueling a en outre conclu des accords interlignes et de partage de codes avec ses compagnies soeurs, British Airways et Iberia, ainsi qu’avec American Airlines et Qatar Airways, donnant la possibilité aux passagers de combiner des vols court-et long-courriers à Rome-Fiumicino comme à Barcelone-El Prat.

Pour la saison été 2017, Vueling exploite 88 routes depuis 16 aéroports italiens, dont Rome-Fiumicino.

Rappelons qu’easyJet a fermé sa base de Fiumicino en avril 2016. Au même moment, Norwegian a commencé à stationner deux avions sur la plateforme, mais n’exploite à ce jour que quelques lignes vers l’Europe du Nord et l’Espagne. Ryanair est certes présente à Fiumicino – elle y offrira dès le mois prochain des vols en correspondance – mais elle opère davantage de routes sur la deuxième plateforme de la capitale italienne, Ciampino.

Photo © Vueling

Laissez un commentaire