Air France : « Boost » vers 26 destinations ?

Air France a prévu 26 escales moyen-courrier et long-courrier pour sa nouvelle compagnie aérienne à coûts réduits qui répond pour le moment au nom de code « Boost » , a indiqué samedi le syndicat SNPNC-FO.

Air France a identifié 14 escales moyen-courrier et douze escales long-courrier pour Boost. C’est ce que révèle le syndicat de PNC le 8 avril dans un tract intitulé « Nous n’irons plus… »  .

Lors de la session ordinaire du Comité central d’entreprise (CCE), la compagnie aérienne a « notamment et enfin » évoqué le projet Boost « dans sa partie concrète pour nous, PNC AF, à savoir l’identification des lignes dont la Direction veut nous priver pour les donner à sa filiale low-cost PNC Boost » , écrit le syndicat.

Cependant, même si les délégués du SNPNC sont « impatients » de partager cette information avec les adhérents, le syndicat ne peut révéler les 26 destinations identifiées : « la Direction en a décidé autrement en donnant un caractère confidentiel à ces informations » et « la perspective que la concurrence soit d’ores et déjà informée des lignes ouvertes et transférées est effectivement de nature à nous faire respecter cette obligation de discrétion » , explique-t-il.

Néanmoins, Boost signerait la fin de la desserte des escales « favorites » des PNC, à en croire le syndicat. Il précise en effet que ces destinations sont les plus « désidératées » par les hôtesses et stewards d’Air France.

« Il est donc de l’intérêt de tous que ce Projet soit revu de fond en comble afin qu’il n’aboutisse pas à l’attrition définitive de notre Entreprise. Tous les moyens doivent être collectivement mis en œuvre pour y parvenir » , conclut-il.

Pour mémoire, le SNPNC, avec un autre syndicat représentatif, l’UNSA-PNC, a déclenché une grève les 18,19 et 20 mars derniers pour faire entendre notamment son opposition au projet Boost.

Pour l’heure, Boost fait l’objet de discussions avec les PNC mais aussi les pilotes. Reste à savoir quand (et si) elle verra le jour. Air France souhaite lancer le premier vol moyen-courrier de la nouvelle compagnie à l’automne 2017 avec des Airbus de la famille A320. Sur long-courrier, la nouvelle compagnie serait lancée pendant la saison été 2018 en Airbus A340 puis en Airbus A350 en 2019. S’inscrivant dans le cadre de « Trust Together » , le projet prévoit que Boost soit centrée sur « les marchés hyper-compétitifs » et serve à  ouvrir de nouvelles lignes, à rouvrir des lignes fermées car non rentables et à conserver « des lignes menacées » .

Photo © Paul BANNWARTH : Airbus A340-300 d’Air France à Bâle-Mulhouse (14/12/2016)

2 thoughts on “Air France : « Boost » vers 26 destinations ?

  1. Pourquoi mettre des vieux 340 pourris puis du 350 au lieu d’utiliser les déjà éprouvés 77W COI de 470pax?? low cost veut dire volume!! Un 340 c’est même pas 300pax!! Comme un 350!! Incompréhensible

  2. Et qu’attendent les syndicat PNC pour proposer que les PNC Boost soient recrutés sous une nouvelle grille de salaires « Boost » (soit 40% en dessous des salaires PNC actuels, semble-t-il), mais sous un statut AF … ainsi, les PNC pourraient toujours postuler pour les lignes « les plus désidératées »… mais les nouvelles recrues seraient plus productives !!!

Comments are closed.