XL Airways reste bénéficiaire en 2016

Malgré une baisse de 7% du chiffre d’affaires, la compagnie XL Airways affiche un bénéfice net proche du million d’euros pour l’exercice 2015/2016.  « Les décisions stratégiques prises il y a quelques années ont permis la sortie des derniers appareils en moyen-courrier et le maintien d‘une activité bénéficiaire » , a expliqué la compagnie.

Au cours de l’exercice 2015/2016 clos au 31 octobre 2016, la compagnie XL Airways France a réalisé un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros, inférieur d’environ 7% à celui de l’exercice précédent. Ce résultat est la « conséquence de la poursuite de l’extinction du secteur Boeing 737, couplé avec une optimisation persistante des lignes en long-courrier » , a précisé la compagnie basée à Paris-Charles de Gaulle. Le nombre de passagers transportés a avoisiné 750 000.

« XL Airways a poursuivi sa stratégie de recentrage sur le long-courrier low-cost et, en coopération avec ses nouveaux actionnaires, entamé une politique de croissance de son offre, qui se matérialisera dès le mois de juin 2017 avec l’entrée au sein de sa flotte d’un 4ème A 330 en propre, lequel sera déployé sur ses lignes traditionnelles » , a commenté Laurent Magnin, le PDG d’XL Airways France.

La compagnie a réalisé un résultat courant positif de 1,4 millions d’euros et un résultat net qui avoisine le million d’euros, et ce en dépit « d’un contexte concurrentiel de plus en plus exacerbé et d’un dollar de plus en plus fort »  , a-t-elle souligné.

Le groupe XL a, quant à lui, réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 345 millions d’euros, en légère baisse par rapport à celui de l’exercice précédent, du fait des mêmes facteurs.

Vacances Héliades a réalisé un chiffre d’affaires de 94 millions d’euros et son résultat a été « légèrement bénéficiaire » .

Crystal TO, sous l’impulsion de son nouveau Directeur Général, a vu ses ventes croître de près de 40% et son résultat est redevenu bénéficiaire.

De ce fait, le résultat net consolidé, avant amortissement du goodwill, est également bénéficiaire.

La trésorerie consolidée reste « solide » , à plus de 41 millions d’euros, a aussi indiqué le groupe.

Dans une déclaration, Laurent Magnin a confirmé la stratégie commerciale :  « XL Airways poursuit sa stratégie de développement sur le long-courrier low-cost, en renforçant ses lignes vers les Antilles, dont la programmation estivale est maintenue en 2017 pour la première fois depuis 3 ans; à partir de janvier 2018, cette desserte se verra enrichie de départs directs depuis 7 villes de Province. Par ailleurs, les lignes reliant Paris-CDG aux États-Unis, étoffées depuis juin 2016 par l’ajout de Los Angeles, ont remarquablement résisté, en dépit d’un contexte concurrentiel accru, couplé à une érosion manifeste de la demande américaine, en raison des événements tragiques survenus en France. Enfin, la position d’XL Airways sur l’ile de la Réunion s’est trouvée renforcée par une hausse de la capacité offerte, en ligne avec la nouvelle orientation stratégique de la Société vers l’Océan indien qui sera mise en œuvre au 2ème semestre 2017 par un partenariat stratégique avec Air Austral et par l’ouverture de la ligne Toulouse-La Réunion.

Cette activité de vols réguliers à prix modérés, compatibles avec les coûts de la compagnie, se traduit désormais par un chiffre d’affaires réalisé pour les deux tiers en mode « régulier », même si les tours opérateurs engagés en « bloc sièges » ou en co-affrètement restent des partenaires privilégiés et incontournables » , a conclu le PDG.

Pour mémoire, XL est un groupe français dédié au tourisme, composé des compagnies aériennes XL Airways France et Dreamjet-La Compagnie et des tour-opérateurs Héliades et Crystal TO. Présidé par Laurent Magnin, le groupe XL exploite une flotte de 5 appareils : 3 Airbus A330 (200 et 300) et 2 Boeing 757.

 

Laissez un commentaire