Le Boeing 787-10 Dreamliner prend les airs

Le Boeing 787-10, troisième et plus grande variante de la famille Dreamliner, a effectué vendredi son premier vol d’essai à North Charleston, ouvrant la campagne de certification.

Hier 31 mars, deux autres appareils ont pris les airs pour la première fois, l’Airbus A319neo à Hambourg et l’Antonov 132 à Kiev.

Le 787-10 est devenu le premier Boeing à effectuer son vol inaugural en dehors de la région de Seattle. L’appareil a décollé de North Charleston en Caroline du Sud à 9h37 devant plus de 5 000 employés réunis pour l’événement. Le vol d’une durée de 4 h 58 a été l’occasion pour les pilotes d’essais Tim Berg et Mike Bryan de tester les contrôles de vol, les systèmes et le comportement de l’avion.

« Du décollage à l’atterrissage, l’appareil s’est superbement comporté, exactement comme prévu » , a déclaré Tim Berg. Le pilote d’essai a aussi assuré que le 787-10 est « une machine fantastique que nos clients et leurs passagers adoreront » .

En vue de la certification, le 787-10 va maintenant effectuer une série de tests. À cet effet, il rejoindra dans le courant du mois le centre de Boeing Field près de Seattle. La première livraison est prévue pour le premier semestre 2018. Singapore Airlines a été présentée par Boeing comme la compagnie de lancement. Elle compte parmi les principaux clients du modèle, avec 30 commandes fermes plus un engagement d’achat pour 19 autres exemplaires signé en février dernier. United Airlines sera la compagnie de lancement nord-américaine.

Pour le PDG de Boeing Aviation commerciale, Kevin McAllister, le 787-10 est « l’avion le plus efficient de sa catégorie » qui « donnera aux transporteurs une flexibilité accrue dans la croissance de leur réseau et capitalisera sur l’énorme succès de la famille 787 Dreamliner » .

Le 787-10 partage 95% de ses éléments avec le 787-9 dont il est la version allongée de 5,5 mètres. En configuration standard bi-classe, il peut transporter 330 passagers, contre 290 pour le 787-9. Comme ce dernier, le « Dash Ten » est alimenté au choix par les moteurs Rolls-Royce Trent 1000 ou GE Aviation GEnx. Son autonomie est plus limitée que le 787-9 (11.910 kilomètres au lieu de 14.140 kilomètres) mais Boeing assure qu’elle est suffisante pour 90% des routes long-courriers dans le monde actuellement opérées par des bi-moteurs.

Le premier prototype du 787-10 reçoit le moteur Rolls Royce Trent 1000 TEN (Thrust, Efficiency, New Technology), une nouvelle variante du Trent 1000 qui offre des améliorations en termes de poussée (jusqu’à 78.000 livres) et d’efficacité énergétique. À terme, elle pourra équiper aussi les 787-8 et 787-9.

À date, le 787-10 enregistre 149 commandes fermes de 9 clients : Air France-KLM (7, moteurs GE), Air Lease Corporation (25 dont 10 confirmés avec des moteurs GE), All Nippon Airways (3, Rolls Royce), British Airways (12, Rolls Royce), Etihad Airways (30, GE), EVA Air (18, GE), GECAS (10, GE), Singapore Airlines (30, Rolls Royce) et United Airlines (14, GE).

 

Laissez un commentaire