Bombardier teste le C Series à Londres-City

Bombardier vient d’effectuer avec un CS100 une série d’essais à l’aéroport de Londres-City en vue d’homologuer l’appareil sur la plateforme dont l’approche est particulière. Terminant ces essais, l’appareil a démontré sa capacité transatlantique au départ de Londres-City en réalisant un vol sans escale à destination de New York-JFK. 

Le CS100 d’essai FTV2 a effectué « en douceur » huit décollages et atterrissages à Londres-City au cours d’une période de deux jours la semaine dernière, a indiqué dans un communiqué Rob Dewar, vice-président de Bombardier en charge du programme C Series.

Les essais visaient à valider les capacités du CS100 à opérer à partir et en direction de Londres-City, qu’il visitait pour la première fois. L’aéroport, situé pratiquement au centre la capitale britannique, dispose d’une unique piste de 1.508 mètres de long seulement et nécessite d’effectuer des approches à angle prononcé (5,5º).

Tout s’étant déroulé comme prévu, le constructeur canadien s’attend à présent à obtenir l’homologation du CS100 par Transports Canada et l’EASA pour les opérations d’approche à forte pente d’ici quelques semaines, « au deuxième trimestre de 2017 » . Cette homologation ouvrira la voie à l’entrée en service commercial du CS100 notamment à Londres-City. SWISS devrait être la première opératrice de l’appareil sur cette plateforme, avec un premier vol passagers prévu « plus tard cette année » , selon Bombardier.

Pour terminer les essais de validation, le C Series a effectué, avec « une charge représentative » de 40 passagers en classe Affaires, un vol sans escale entre Londres-City et New York-JFK, qualifié « d’historique » par Decelan Collier, le PDG de l’aéroport londonien.

La fin des essais à Londres-City marque « un autre jalon significatif » pour le C Series, a quant à lui souligné Rob Dewar. « Nous sommes très fiers de sa performance. Ceci confirme les capacités inégalées de l’avion » qui « répond à toutes les attentes en matière de performance et démontre clairement qu’il est le plus performant et le plus efficace dans la catégorie des 100 à 150 places » , a-t-il assuré.

Bombardier a conçu spécifiquement le C Series pour Londres-City. Il affirme que le CS100 « est en mesure d’offrir la seule option commerciale économiquement rentable » pour relier Londres-City à New York-JFK et à l’Amérique du Nord, mais aussi au Moyen-Orient, en plus des possibilités d’établir de nouvelles liaisons avec l’Europe, la Russie et l’Afrique du Nord, « ce qui était impossible à réaliser avec des avions de génération précédente » .

Les essais à Londres-City ont également permis de valider les opérations au sol et de confirmer que l’avion est « très silencieux » , selon Bombardier.

Photos Bombardier : CS100 FTV2 à Londres-City