Air France-KLM aurait été convoité par HNA Group

Le géant chinois HNA Group aurait proposé à Air France-KLM une vaste alliance stratégique, moyennant une prise de participation minoritaire. Le transporteur franco-néerlandais aurait aussitôt repoussé cette proposition.

Selon BFM Business qui cite « plusieurs sources » , HNA se serait rapproché d’Air France-KLM fin 2016. Le groupe chinois finalisait alors l’acquisition de 49,9% de Servair, la filiale de restauration en vol d’Air France, pour 240 millions d’euros. Il aurait proposé à la direction d’Air France-KLM de créer un large partenariat stratégique portant sur la gestion des flottes d’avions, leurs locations, leurs achats et leur maintenance. Mais en contrepartie, HNA demandait à prendre une participation minoritaire au capital d’Air France-KLM.

C’est ce dernier point qui aurait coincé. Jean-Marc Janaillac, le PDG d’Air France-KLM, aurait immédiatement refusé, notamment en raison de l’opacité de HNA. « Personne ne sait vraiment qui les finance derrière la cascade de sociétés écrans basées aux Bermudes » , a expliqué une source à BFM Business. Pour autant, Air France-KLM pourrait laisser la porte ouverte à des « complémentarités commerciales » . Mais HNA semble insister pour devenir actionnaire, rendant tout accord « peu probable » .

L’affaire souligne aussi la faiblesse financière d’Air France-KLM, dont la valorisation boursière atteint à peine plus de 2,2 milliards d’euros. Une broutille pour HNA Group qui a annoncé plus de 34 milliards de dollars d’acquisitions en 2016.

Air France-KLM s’est refusé à commenter les informations de BFM Business.

Créé en 1993, HNA Group opère dans les secteurs du transport aérien, du tourisme, de la logistique et des services financiers. À fin décembre 2016, ses compagnies aériennes, dont Hainan Airlines, Tianjin Airlines, Beijing Capital Airlines et Aigle Azur, disposent d’une flotte de plus de 1 250 avions et transportent 92 millions de passagers par an.

Photo Air France-KLM