Les USA interdisent tablettes et ordinateurs portables en cabine depuis 10 aéroports au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Citant des menaces terroristes, les autorités américaines ont annoncé mardi que les appareils électroniques plus gros que les smartphones devront être placés dans les bagages enregistrés, et non transportés en cabine, sur les vols commerciaux vers les États-Unis au départ de dix aéroports d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Dans un communiqué, le gouvernement des États-Unis justifie sa décision par la crainte que des groupes terroristes dissimulent des engins explosifs dans des biens de consommation, en particulier les appareils électroniques. Il se dit « préoccupé par l’intérêt constant des terroristes à cibler l’aviation commerciale au cours des deux dernières années » et donne comme exemples les attentats perpétrés contre l’A321 de Metrojet en Égypte en 2015, l’A321 de Daallo Airlines en 2016 et les aéroports d’Istanbul et Bruxelles en 2016.

« L’Administration de la sécurité des transports (TSA), en consultation avec les ministères et organismes compétents, a jugé prudent d’améliorer la sécurité et de mettre en oeuvre de nouvelles procédures pour les passagers depuis certains aéroports desservant les États-Unis » , indique le communiqué.

« L’amélioration de la sécurité exigera que tous les appareils électroniques personnels plus gros qu’un téléphone cellulaire ou qu’un smartphone soient placés dans des bagages enregistrés. Ces articles ne seront plus autorisés à être transportés à bord d’aéronefs depuis 10 aéroports desservant les États-Unis. Les dispositifs médicaux approuvés pourront être transportés en cabine après avoir fait l’objet d’une inspection complémentaire » , poursuit le texte.

La mesure s’applique au départ des aéroports de Casablanca-Mohamed V, Amman-Queen Alia, Le Caire, Istanbul-Ataturk, Jeddah-King Abdul-Aziz, Riyadh-King Khalid, Koweït, Doha-Hamad International, Dubaï-International et Abu Dhabi.

Neuf compagnies aériennes desservent les États-Unis depuis ces aéroports : Royal Air Maroc, Royal Jordanian, EgyptAir, Turkish Airlines, Saudia, Qatar Airways, Emirates et Etihad Airways. Les compagnies aériennes américaines ne sont pas concernées car aucune n’opère directement vers les États-Unis depuis ces dix aéroports. 

La TSA donne 96 heures aux compagnies aériennes pour appliquer cette nouvelle réglementation, qui rentrera donc en vigueur samedi 25 mars à 07h GMT. La mesure est fixée pour une durée indéterminée, « jusqu’à ce que la menace change » dit l’administration américaine.

Dans un communiqué séparé, l’Association du transport aérien international (IATA) confirme que ses compagnies aériennes membres ont été contactées par la TSA pour appliquer les nouvelles restrictions sur les appareils électroniques. « L’IATA travaille avec ses membres et la TSA pour clarifier les actions requises » , ajoute l’association.

Photo Boeing : 777-300ER de Qatar Airways survolant Doha

3 commentaires sur “Les USA interdisent tablettes et ordinateurs portables en cabine depuis 10 aéroports au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

    • Qatar fait partie des compagnies impactées par la nouvelle réglementation. Nous aurions pu utiliser indifféremment un visuel d’Emirates ou Saudia, par exemple.

      • Oui, j’avais bien noté et lu tout l’article……dans ce cas il fallait les mettre toutes et non pas en « cibler » qu’une seule ou mettre une image neutre !

Laissez un commentaire