Emirates dévoile un nouvel Airbus A380 « Real Madrid »

La compagnie Emirates Airline a appliqué sur le fuselage d’un de ses 93 Airbus A380 une décoration spéciale soulignant à nouveau son partenariat avec le club de football Real Madrid.

Le décalque représente cinq des joueurs de la fameuse équipe en action : Cristiano Ronaldo, Gareth Bale, Sergio Ramos, Karim Benzema et Marcelo. Visible sur les deux côtés de l’appareil, le motif recouvre 500 m2 du fuselage. L’A380 ainsi décoré a fait ses débuts sur un vol à destination de l’aéroport Madrid-Barajas, a indiqué Emirates le 16 mars.

Outre la capitale espagnole, l’A380 Real Madrid sera déployé sur plusieurs destinations du réseau. Ceci donnera « l’occasion aux nombreux fans du Real Madrid autour du monde de prendre une photo de l’appareil » , a fait valoir la compagnie aérienne. Ses 93 A380 en service opèrent aujourd’hui au départ de Dubaï vers 46 destinations sur cinq continents. En Espagne en particulier, ils assurent trois des quatre fréquences quotidiennes vers Barcelone et Madrid.

Au total, les A380 d’Emirates ont transporté près de 70 millions de passagers depuis l’entrée en service du premier d’entre eux en 2008. La compagnie attend 49 autres exemplaires au cours des prochaines années. Elle est le principal client d’Airbus pour ce type d’appareil.

Emirates est aussi le principal partenaire officiel du Real Madrid depuis 2013, comme cela se remarque sur les tenues des joueurs. À travers ce sponsoring, elle vise à accroître sa notoriété. D’ailleurs, elle ne manque pas de rappeler que le club jouit de l’une base de supporters les plus importantes du monde. Pour mémoire, la compagnie avait présenté un autre A380 Real Madrid en décembre 2015.

Photos Emirates

 

2 thoughts on “Emirates dévoile un nouvel Airbus A380 « Real Madrid »

    • A l’inverse, d’autres diront : encore une bonne raison de prendre Emirates.
      Sponsoring du Real mais aussi du PSG , Arsenal et d’autres équipes encore !
      Des centaines de millions d’Euros chaque année, on ne va tout de même pas pleurnicher quand de l’argent est injecté dans les plus grands clubs européens à une époque économiquement difficile !

Comments are closed.