Lufthansa basera cinq Airbus A350 supplémentaires à Munich

Lufthansa a décidé de stationner cinq Airbus A350-900 supplémentaires à Munich, continuant de renforcer son hub bavarois plutôt que celui de Francfort.

En plus d’accueillir d’ici quelques jours quatre Airbus A320 d’Eurowings, la low-cost de Lufthansa, l’aéroport de Munich recevra davantage d’Airbus A350-900 de la compagnie allemande. « Cette semaine, nous avons décidé de stationner à Munich cinq autres A350, en plus des dix déjà prévus » , a déclaré jeudi 16 mars Carsten Spohr, le président du groupe Lufthansa.

Le groupe a d’ailleurs choisi le site de Munich pour présenter ses résultats annuels hier. Une première, car cette présentation s’effectue habituellement à Francfort. « Nulle part ailleurs, les progrès stratégiques du groupe Lufthansa ne sont clairement plus visibles que dans notre hub du Sud de l’Allemagne » , a expliqué Carsten Spohr dans un communiqué. « Il y a seulement quelques jours, le terminal 2 de l’aéroport, exploité conjointement par Lufthansa et la société aéroportuaire FMG, et agrandi l’an dernier, a été nommé ‘Meilleur terminal d’aéroport du monde’ . Et grâce à la combinaison du meilleur aéroport du monde et de notre nouvel avion long-courrier ultra-moderne, l’Airbus A350, nous pouvons offrir à nos clients une expérience de voyage aérien haut de gamme » , a-t-il poursuivi.

Mais Lufthansa a d’autres raisons de privilégier Munich. Grâce à ses coûts d’exploitation réduits, l’Airbus A350 permet un « changement au sein du système multi-hub de Lufthansa » , a indiqué Carsten Spohr jeudi, avant de préciser : « Munich sera renforcé par rapport à Francfort » .

Par ailleurs, Lufthansa ne décolère pas contre Fraport, le gestionnaire de l’aéroport de Francfort. En cause, l’arrivée de Ryanair sur cette plateforme. Lufthansa s’estime désavantagée par les tarifs préférentiels dont bénéficie la low-cost irlandaise. « Quand un nouveau concurrent reçoit un rabais de 50%, nous demandons à pouvoir exploiter les mêmes routes aux mêmes coûts » , a fulminé Carsten Spohr en conférence de presse. Lufthansa a cependant bon espoir de trouver à terme un accord avec Fraport. Elle reste la principale cliente de l’aéroport de Francfort dont elle assure les deux tiers du trafic.

Quoi qu’il en soit, le développement de Lufthansa à Munich reste contraint par les infrastructures actuelles. La compagnie demande la construction d’une troisième piste. « Nous apportons déjà cinq A350 supplémentaires. On peut imaginer aller plus loin. Mais une telle croissance n’est possible qu’avec une troisième piste » , a déclaré Carsten Spohr. Or les habitants de Munich se sont prononcés majoritairement contre cette éventualité, lors d’un referendum organisé l’année dernière. Un obstacle politique qui devra donc être levé.

Pour rappel, Lufthansa a commandé 25 Airbus A350-900 et dispose d’options pour 30 appareils supplémentaires, avec la possibilité d’en convertir une partie en A350-1000. À fin février, la compagnie a réceptionné deux A350-900, en service depuis Munich vers Delhi et Boston. Ces long-courriers remplacent sur le hub bavarois des Airbus A340-600.

Photo © Lufthansa : premier Airbus A350-900 à l’aéroport de Munich

Un commentaire sur “Lufthansa basera cinq Airbus A350 supplémentaires à Munich

Laissez un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer cette fenêtre