Grève des PNC : Air France compte assurer 98% de ses vols samedi

Air France prévoit d’assurer 98% de ses vols samedi 18 mars 2017, première des trois journées de grève de ses hôtesses et stewards.

« Suite à l’appel à la grève confirmé par certains syndicats de personnels navigants commerciaux d’Air France pour la période du samedi 18 au lundi 20 mars 2017, le programme des vols effectués avec un avion Air France sera légèrement perturbé à compter de demain, samedi 18 mars » ,  a informé Air France dans un communiqué.

Pour la journée de samedi 18 mars, la compagnie prévoit d’assurer 100 % de ses vols long-courriers, 98 % de ses vols moyen-courriers et 98 % de ses vols domestiques, « compte tenu de 29 % de grévistes sur les personnels navigants commerciaux démarrant leur activité sur cette journée » .

Néanmoins, et ponctuellement, des annulations et des retards de dernière minute ne sont pas à exclure. Des difficultés dans la composition des équipages sont également susceptibles d’entraîner des limitations dans le nombre de passagers par vol.

Pour les jours suivants, en fonction de l’estimation précise du taux de mobilisation, le programme de vols sera adapté et publié la veille du départ et les clients seront informés en conséquence.

Il est à noter que les vols Air France opérés par un avion d’une autre compagnie, dont HOP!, ne sont pas concernés par ce mouvement.

Air France indique aussi que ses équipes se mobilisent afin de limiter au maximum l’impact de ce mouvement social pour les clients et se tiennent à leur disposition pour les informer et les assister. Depuis hier, jeudi 16 mars, ce sont près de 66 000 SMS et e-mails qui ont été envoyés pour informer individuellement et en temps réel les passagers.

Deux des trois syndicats représentatifs des PNC d’Air France, le SNPNC-FO et l’UNSA-PNC, ont appelé à cesser le travail les 18, 19 et 20 mars 2017 pour dénoncer le projet Boost, consistant en la création d’une nouvelle compagnie aérienne à coûts réduits, ainsi que le nouvel accord collectif proposé par la direction.

Le troisième syndicat représentatif, l’UNAC, ne se joint pas à ce mouvement et entend signer le projet d’accord collectif.

Photo Air France : Airbus A319 

Laissez un commentaire