Air Madagascar choisit Air Austral comme partenaire stratégique

Air Madagascar a annoncé jeudi 16 mars que son Conseil d’administration a finalement choisi Air Austral comme partenaire stratégique pour assurer son développement.

Air Austral faisait partie des deux finalistes retenus par Air Madagascar dans le cadre du processus de sélection d’un partenaire stratégique, aux côtés d’Ethiopian Airlines. C’est en définitive le dossier d’Air Austral qui a convaincu les membres du Conseil d’administration d’Air Madagascar.

« Le Conseil d’Administration a pris, lors de sa réunion tenue le 13 Mars 2017, la décision de recommander à l’Etat Malagasy la désignation de la compagnie Air Austral en tant que soumissionnaire préféré (preferred bidder) » , a annoncé jeudi Air Madagascar.

« De ce fait, le Conseil d’Administration a invité Air Austral à finaliser avec l’Etat Malagasy les négociations en vue de la signature au 31 Mars 2017 d’un protocole d’accord et au 31 Mai d’un contrat de partenariat stratégique et d’un pacte d’actionnaires » , poursuit le communiqué.

La décision d’Air Madagascar suit les séances de négociations que ses conseils, les cabinets IOS Partners et TroyAvi, ont mené en parallèle avec Air Austral et Ethiopian Airlines au cours des mois de février et mars 2017.

« Le Conseil d’Administration a pris acte des conclusions techniques de ses conseillers, portant notamment sur l’évaluation des plans de développement proposés par les deux compagnies finalistes » , précise Air Madagascar.

Rappelons qu’Air Madagascar et Air Austral se connaissent pour travailler ensemble au travers de partages de codes. La compagnie malgache a choisi de faire escale à La Réunion pour la reprise de sa ligne vers Guangzhou le 12 février dernier. Air Austral, qui a fait preuve de rentabilité avec trois exercices bénéficiaires consécutifs, ne cache pas ses ambitions et se présente comme un « leader » régional dans l’océan Indien.

De son côté, Air Madagascar reste en proie à de nombreuses difficultés sur le plan financier, commercial ou technique, malgré sa récente sortie de la « liste noire » de l’Union européenne en juin 2016. Elle dessert la France et la Chine en long-courrier, cinq destinations régionales (La Réunion, Maurice, les Comores, les Seychelles et Mayotte) et plus d’une dizaine de destinations domestiques.

Photo Airbus A340-300 d’Air Madagascar – CC BY-SA 2.0 Maarten Visser