Vols Paris-New York : les low-cost font baisser les prix mais ne sont pas les moins chères

Selon liligo.com, le prix des billets d’avion entre Paris et New York a diminué de 27% entre 2014 et 2016. Le moteur de recherche de voyage explique cette baisse par l’arrivée des compagnies low-cost mais constate qu’en moyenne, ces dernières ne sont pas toujours les moins chères pour voyager entre les deux villes.

Dans un communiqué, liligo.com rappelle qu’en 2010, pour s’envoler vers les États-Unis, le choix entre compagnies low-cost et compagnies régulières ne s’offrait pas aux voyageurs. Sept ans plus tard, le site comptabilise trois compagnies low-cost opèrant vers cette destination.

La multiplication des offres de compagnies a entraîné une baisse des prix : pour un vol Paris-New York, l’essor des low-cost (Norwegian, WOW Air) a permis de faire chuter le prix du billet de 26%, le passant de 726 euros à 535 euros en moyenne, selon l’étude de liligo.

Le site explique que, face aux « offres alléchantes » proposées par les low-cost, les compagnies régulières ont dû repenser leur prix et réduire considérablement l’écart pour ne pas perdre leurs précieuses parts de marché. Le défi est « amplement relevé » selon liligo puisque, aussi surprenant que cela puisse paraître, certaines compagnies régulières proposent parfois des prix inférieurs à ceux des low-cost.

Liligo donne un exemple : en 2016, le prix moyen pour partir à New-York au départ de Paris était de 559 euros avec une compagnie régulière contre 562 euros avec une compagnie low-cost.

Les compagnies régulières ont en effet baissé le prix moyen de leurs billets de 27% entre 2014 et 2016.

À noter que le prix moyen du billet d’avion varie fortement en fonction de la compagnie choisie – et du vol direct ou avec escale. Icelandair, American Airlines ou encore United Airlines sont en moyenne moins chères que Norwegian. Quant à Air France, il s’agit de la compagnie aérienne qui pratique les prix les plus élevés.

Low-cost : quel impact dans la répartition des parts de voix ?

liligo évalue qu’au cours des dernières années, la montée en puissance des compagnies low-cost sur la route Paris-New York n’a eu qu’un léger impact sur la diminution de la part de voix des compagnies régulières. Ce n’est qu’en 2016 que leur part de voix a commencé à augmenter : +3 points, notamment grâce à la compagnie Norwegian.

En 2016, les compagnies les plus consultées pour un vol Paris-New York demeuraient des compagnies régulières avec XL Airways en première position –  à noter que cette compagnie opère également des vols charter -, suivie de British Airways et d’Air France. La compagnie low-cost Norwegian n’arrivait qu’en 4ème position.

Par conséquent, l’arrivée des compagnies low-cost sur le marché a certes eu un impact mais celui-ci est encore très faible dans la mesure où les compagnies régulières détiennent toujours 90% des parts de voix sur cette route.

Low-cost : ce que les voyageurs doivent savoir

liligo constate que sur la route Paris-New York, les prix proposés par la compagnie low-cost Norwegian augmentent considérablement à mesure que la date de départ approche :

  • entre 90 et 120 jours avant le départ : 457 euros (tarif le moins cher parmi toutes les compagnies)
  • entre 30 et 90 jours avant le départ : 575 euros (Norwegian recule à la 5ème place du classement sur 10 compagnies étudiées)
  • entre 7 et 30 jours avant le départ : 665 euros (Norwegian recule à la 8ème place)
  • 7 jours avant le départ : 790 euros (Norwegian recule à la 9ème place).

Le moteur de recherche conseille aux voyageurs, toutes destinations confondues, d’anticiper pour réserver son billet d’avion si l’on opte pour une compagnie low-cost car le prix a tendance à augmenter de façon constante au fil des semaines. Le prix pratiqué par les compagnies régulières varie quant à lui en fonction du remplissage de l’avion. Toutefois, il ne baisse généralement plus à environ 60 jours de la date de départ.

Par ailleurs, qui dit low-cost dit moins de services proposés ou des services payants tout au long du voyage. En prenant le billet le moins cher (« LowFare ») de la compagnie Norwegian par exemple, seul le bagage cabine de 10kg maximum (55x40x23cm) est inclus dans le prix du billet. Même chose avec la compagnie WOW Air : un seul bagage à main est compris dans le prix du billet (42x32x25cm). Et pour voyager avec un bagage en soute, il faudra débourser 58 euros de plus.

Enfin, les voyageurs le savent : voyager avec une compagnie low-cost requiert davantage de flexibilité au niveau des horaires.

Source : liligo.com – photo CC0 Jonathan Riley / unsplash 

 

3 thoughts on “Vols Paris-New York : les low-cost font baisser les prix mais ne sont pas les moins chères

    • C’est vrai, je ne sais pas si vous êtes ironique mais cette concurrence grandissante est dangereuse. Le fait de multiplier les vols, surcharger le ciel, n’est pas bon pour les compagnies financièrement et mauvais pour l’environnement. Que ce soit long ou moyen courrier, la multiplication abusive des vols doit finir.

  1. Il n’y a pas besoin que le monde entier puisse voyager, de retrouver des beaufs au fond du monde n’est vraiment pas souhaitable…sans etre méchant. Effectivement, la multiplication des vols doit cesser et aussi diminuer.

Comments are closed.