Oman Air part pour Nairobi

À compter du 27 mars 2017, Oman Air reliera Mascate à Nairobi à raison de quatre vols par semaine, continuant d’étendre son réseau.

Le nouveau service sera opéré avec un Boeing 737-800, quittant l’aéroport international de Mascate les lundis, mardis, jeudis et samedis à 14h50 pour se poser dans la capitale kenyane à 18h55. Les retours depuis l’aéroport de Nairobi-Jomo Kenyatta s’effectueront les mardis, mercredis, vendredis et dimanches à 00h45 pour une arrivée à 06h50.

La compagnie précise qu’à Nairobi, elle proposera « des correspondances pratiques » vers d’autres points en Afrique en collaboration avec Kenya Airways. À Mascate, elle offrira sur son propre réseau « des correspondances excellentes » vers l’Extrême-Orient, le sous-continent indien, l’Europe et le Golfe.

Oman Air sera sans concurrence directe sur cette nouvelle ligne qui constitue « un développement important pour les deux pays » , selon Abdulrahman Al Busaidy, directeur général adjoint d’Oman Air. « Les échanges entre le Kenya et Oman ne cessent de croître au fil des ans et j’espère que ce nouveau vol facilitera la croissance du commerce et des investissements bilatéraux » , ajoute-t-il.

La compagnie nationale du sultanat d’Oman inscrit cette ouverture dans son plan de croissance. Récemment, elle a ouvert Guangzhou en Chine (décembre), Najaf en Iraq (septembre) et prévoit de s’envoler pour Manchester au Royaume-Uni (le 1er mai 2017). Plusieurs destinations existantes ont été renforcées, dont Paris-Charles de Gaulle. En revanche, les dessertes de Beyrouth au Liban et Singapour semblent avoir disparu des systèmes de réservation (à compter du 26 mars et du 17 juin 2017 respectivement).

En termes de flotte, Oman Air prévoit de passer de cinquante avions aujourd’hui à soixante-dix en 2020. Le parc comprend à ce jour cinq Boeing 787, six Airbus 330-300, quatre Airbus 330-200, cinq Boeing 737-900, 25 Boeing 737-800, un Boeing 737-700 et quatre Embraer 175.