Alitalia ne desservira plus Reggio de Calabre

À compter du 27 mars prochain, Alitalia cessera de desservir Reggio de Calabre dans le Sud de l’Italie, mettant fin à 56 vols par semaine depuis Rome, Milan et Turin.

La compagnie aérienne italienne a expliqué prendre cette décision après « avoir essayé depuis douze mois de parvenir à un accord avec les autorités locales et régionales pour trouver des solutions qui rendraient économiquement viables les liaisons avec Reggio de Calabre, qui ont enregistré une perte de six millions d’euros pour la seule année 2016 » .

Alitalia a notamment proposé de mettre en place une Obligation de service public (OSP). Ce « mécanisme de soutien financier prévu par la réglementation européenne » aurait permis de maintenir les vols à destination et en provenance « de cette région par ailleurs difficile d’accès » , dit la compagnie. En dépit de la coopération du gouvernement italien, aucune solution positive n’a été trouvée et les autorités locales n’ont pas répondu aux propositions d’Alitalia, ne lui laissant d’autre choix que mettre fin à la desserte.

« Nous sommes une entreprise commerciale et nos décisions sont prises pour des raisons économiques » , explique dans un communiqué Cramer Ball, le directeur général d’Alitalia. « Les services vers Reggio de Calabre sont déficitaires et cette situation ne pouvait tout simplement pas continuer. Nous avons passé plusieurs mois à discuter avec les autorités locales et régionales pour sauver ces services, mais malheureusement, aucune d’entre elles n’a pu trouver une solution » .

Alitalia assure actuellement vers Reggio de Calabre 38 vols par semaine depuis Rome-Fiumicino, 14 au départ de Milan-Linate et 4 depuis Turin. Les passagers concernés par la suspension des vols à compter du 27 mars 2017 sont invités à contacter la compagnie aérienne ou leur agence de voyage, soit pour obtenir un remboursement, soit pour modifier leur réservation via Lamezia Terme ou Catane.

Photo Alitalia : Airbus A320