Airbus dévoile un concept de véhicule-drone

Airbus a présenté un concept développé en collaboration avec Italdesign, comprenant une capsule qui se connecte à un module terrestre ou à un module aérien et qui peut être intégré à d’autres moyens de transport. Baptisé Pop.Up, ce concept fait entrer le transport urbain dans la troisième dimension en explorant le ciel des villes pour désencombrer les routes, tout en réduisant les émissions.

À l’occasion du 87e Salon international de l’automobile de Genève, Italdesign et Airbus ont présenté en première mondiale Pop.Up, décrit dans un communiqué comme « le premier système de véhicule concept modulaire, entièrement électrique, à zéro émission conçu pour réduire l’encombrement dans les mégapoles très fréquentées » . Pop.Up prévoit un système modulaire pour le transport multimodal qui vise à exploiter pleinement l’espace terrestre et l’espace aérien.

Airbus explique que « le véhicule Pop.Up combine la flexibilité d’un petit véhicule terrestre à deux places à la liberté et la vitesse d’un appareil à décollage et atterrissage verticaux (ADAV), unissant ainsi les domaines de l’automobile et de l’aéronautique » .

Le mode opératoire de Pop.Up est le suivant : les passagers planifient leur trajet et réservent leur voyage via une application conviviale. Le système, qui repose sur une plate-forme d’intelligence artificielle, suggère automatiquement la meilleure solution de transport – en fonction des connaissances de l’utilisateur, des horaires, de l’encombrement du trafic, des coûts, des demandes de covoiturage, etc – et prévoit de relier la capsule du passager au module aérien ou terrestre, ou d’autres moyens de transport, selon les préférences et les besoins.

Au coeur du concept, la capsule, conçue pour accueillir deux passagers. Ce cocon monocoque en fibre de carbone mesure 2,6 mètres de long, 1,4 mètre de haut et 1,5 mètre de large. La capsule se transforme en voiture de ville en se fixant simplement au module terrestre, qui est électrique et doté d’un châssis en fibre de carbone.

Pour les trajets dans les mégapoles avec un trafic dense et congestionné, la capsule se déconnecte du module terrestre et est transportée par un module aérien de 5 mètres par 4,4 mètres propulsé par huit rotors contrarotatifs. Dans cette configuration, Pop.Up devient un véhicule aérien urbain autopiloté, tirant profit de la troisième dimension pour se déplacer de manière efficace d’un point A à un point B tout en évitant l’encombrement du trafic terrestre.

Lorsque les passagers ont atteint leur destination, les modules aérien et terrestre retournent de manière autonome avec la capsule aux stations de recharge dédiées pour attendre les prochains clients.

Grâce à la possibilité de combiner la capsule à d’autres moyens de transport public, le Pop.Up offre une expérience de voyage en continu. L’utilisateur peut rester dans la même capsule pendant toute la durée du voyage, sans se soucier du passage entre différents modes de transport. Il peut profiter du trajet grâce à une interaction en temps réel entre la capsule et les communautés urbaines environnantes.

Pour Airbus, le système Pop.Up « permettra de redonner du temps aux ‘navetteurs’ grâce à un nouveau mode de déplacement flexible, partagé et adaptable dans les villes, qui introduit un nouveau concept de système de transport centré sur l’utilisateur » .

L’avionneur confie qu’il étudie un certain nombre de concepts « révolutionnaires » pour contribuer à réduire la congestion urbaine. « L’ajout de la troisième dimension aux réseaux de transport continus multimodaux va sans aucun doute améliorer notre façon de vivre et de nous déplacer d’un point A à un point B » , a déclaré Mathias Thomsen, directeur général pour la mobilité aérienne urbaine d’Airbus, à l’occasion de la présentation du Pop.Up.

Cependant, la mise en oeuvre d’une telle solution « nécessite une réflexion commune des secteurs de l’aéronautique et de l’automobile, ainsi qu’une collaboration avec les organismes gouvernementaux locaux chargés des infrastructures et des cadres réglementaires » , a-t-il aussi souligné.

Pour l’instant, Pop.Up n’est qu’un concept, mais « quelque chose ressemblant beaucoup à cela pourrait devenir réalité d’ici sept à dix ans » , estime Airbus dans une vidéo :

F_Pop.Up Concept

Visuels et infographie © Italdesign