Pour l’IATA, le transport aérien connaît « un très bon début d’année »

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a annoncé que la demande pour les voyages en avion a progressé de 9,6% en janvier 2017, en comparaison du même mois de 2016. Il s’agit de la plus forte hausse depuis plus de cinq ans.

« L’année 2017 connaît un très bon début, avec une demande qui atteint des niveaux jamais observés depuis 2011 » , a commenté Alexandre de Juniac, le directeur général de l’IATA.

« Cette évolution est soutenue par le redressement de l’économie mondiale et le retour à un environnement plus normal après les attaques terroristes et les événements politiques choc du début 2016 » , a-t-il aussi précisé.

La demande (exprimée en RPK dans les données de l’IATA) a également bénéficié du nouvel an lunaire qui s’est produit en janvier cette année, au lieu de février en 2016, a expliqué l’association. Elle estime que les voyages liés à ces vacances ont généré jusqu’à un demi-point de croissance supplémentaire.

Les compagnies aériennes ont rempli leurs avions en janvier 2017 : le coefficient d’occupation global atteint 80,2%, en hausse de 1,2 point en un an, pour une offre de sièges (en SKO) en hausse de 8,0%.

En janvier, le trafic international de passagers a progressé de 9,3% par rapport à la même période de l’année dernière. La demande est en hausse dans toutes les régions.

Le Moyen-Orient est celle qui a connu la plus forte croissance de ce trafic (14,4%), suivie par l’Asie-Pacifique (10,9%) et l’Europe (8,3%).

A contrario, c’est en Amérique du Nord que la demande de voyages internationaux a le moins augmenté (3,2%) : « le marché transpacifique a continué de progresser, mais l’Atlantique Nord s’est affaibli depuis la mi-2016, reflétant une demande plus modérée sur les lignes reliant les États-Unis et le Royaume-Uni » , a détaillé l’IATA.

L’Amérique du Sud est en hausse de 8,2%, l’Afrique de 5,6%.

Concernant le trafic domestique, tous les principaux marchés sont en croissance, à l’exception du Brésil (-2,0%). La hausse atteint deux chiffres en Chine (23,2%), en Inde (26,6%) et en Russie (15,4%).

Photo © Londres-Gatwick