TAP Portugal renoue avec les bénéfices

TAP Portugal affiche un bénéfice net de 34 millions d’euros en 2016, contre une perte de 99 millions d’euros l’année précédente.

La compagnie aérienne portugaise précise dans un communiqué le 1er mars qu’elle a renoué avec les bénéfices en dépit d’une baisse du chiffre d’affaires à 2,242 milliards d’euros, soit 156 millions de moins par rapport au chiffre de 2015. Cependant, cette baisse a été plus que compensée par la réduction sensible des coûts d’exploitation, lesquels s’élèvent à 2,042 milliards d’euros, soit une diminution de 227 millions par rapport à 2015.

TAP Portugal a transporté l’année dernière 11,7 millions de passagers (un record), soit 400.000 de plus qu’en 2015. Et ce alors même que l’offre de sièges a été réduite de 3%. Une performance commerciale que la compagnie attribue à « une flotte renouvelée, une nouvelle politique tarifaire, l’ouverture de nouvelles destinations, l’offre de nouveaux produits et une attention encore plus grande à l’égard des clients » .

L’arrivée de nouveaux actionnaires a en effet permis à la compagnie d’effectuer plusieurs investissements en 2016, notamment avec la création de TAP Express et le renouvellement complet de la flotte régionale, devenue selon TAP « la plus jeune flotte opérationnelle en Europe continentale » , le lancement du pont aérien entre Lisbonne et Porto, le renouvellement en cours de la flotte Airbus, le lancement de plusieurs programmes (Stopover, NPS – Net Promoter Score et « Listen to the client ») et des efforts dans le digital pour la relation client grâce notamment à un nouveau site internet.

L’année 2016 a été également marquée par l’expansion aux Etats Unis, avec l’ouverture des nouvelles destinations Boston et New York-JFK et l’augmentation du nombre de vols hebdomadaires vers Newark et Miami, doublant ainsi les dessertes hebdomadaires de la compagnie vers ce pays.

TAP a par ailleurs présenté l’année dernière sa nouvelle politique tarifaire, qui offre, selon elle, « des prix et des produits très compétitifs et adaptés aux attentes de ses clients » , lui permettant ainsi de récupérer des parts de marché.

La compagnie précise aussi qu’après un premier semestre marqué par « un ralentissement de certains marchés » qui l’a conduite à réajuster son offre, il y a eu « une forte reprise » au second semestre, avec « un nombre record » de passagers transportés en octobre, novembre et décembre. Selon TAP, cette dernière tendance s’est amplifiée au cours des premiers mois de 2017.

Photo P. Masclet / master films / Airbus : A330-200 de TAP Portugal