Boeing s’active pour lancer un 737 MAX 10

Boeing a indiqué lundi qu’il propose à ses clients une nouvelle variante allongée du 737 MAX, le MAX 10X, en vue d’un lancement qui pourrait intervenir d’ici la fin de l’année.

Après bien des rumeurs sur le sujet, le directeur marketing de Boeing Aviation Commerciale a confirmé hier lundi 6 mars que l’avionneur est « activement engagé » dans des discussions avec des clients pour lancer le 737 MAX 10X. « En fait, nous avons déjà fait des offres commerciales à certains de ces clients » , a confié Randy Tinseth lors du salon ISTAT qui se tient à San Diego. Boeing a également diffusé un visuel de l’appareil.

En comparaison du 737 MAX 9 (qui doit effectuer son roll-out ce mardi), le MAX 10X serait allongé d’1,68 mètre, permettant d’installer deux rangées de sièges supplémentaires pour une capacité d’environ 230 passagers en classe unique ou d’environ 189 passagers en bi-classe. La variante serait équipée de moteurs CFM International LEAP-1B – et non du LEAP-1A plus puissant de l’Airbus A320neo comme cela a été un temps envisagé. Des études sont toujours en cours pour modifier le train d’atterrissage principal et faciliter la rotation au décollage de ce modèle qui serait le plus long de la famille 737 MAX.

Avec ces spécifications, le 737 MAX 10X « offrirait aux compagnies aériennes une capacité accrue et les coûts par siège les plus bas de tous les monocouloirs » , a assuré Randy Tinseth. « Autrement dit, le 737 MAX 10X serait le monocouloir le plus rentable que l’industrie n’ait jamais connu » , a-t-il poursuivi.

La nouvelle variante vise à doter la famille 737 MAX d’un modèle plus performant face à l’A321neo d’Airbus, dont les ventes seraient quatre à cinq fois plus nombreuses que le 737 MAX 9 (depuis plusieurs mois, Boeing ne publie plus la répartition des ventes pour les différentes variantes du MAX). Par voie de conséquence, la famille Boeing 737 MAX est aujourd’hui largement distancée commercialement par la famille A320neo : cette dernière totalise 5.063 commandes fermes à fin février (dont 1.384 A321neo) contre environ 3.600 MAX.

Le MAX 10X permettrait à Boeing de reprendre l’avantage, à en croire Randy Tinseth. « Comparé à l’A321neo, le MAX 10X offrirait la même capacité, des coûts plus bas (5% de moins par siège et 5% de moins par trajet) et un rayon d’action plus important » , a-t-il déclaré, tableau comparatif à l’appui.

Boeing a également minimisé les coûts de développement du futur modèle. Du point de vue du directeur marketing, « ce serait un développement mineur dans le programme » .

Si tout se passe comme le souhaite Boeing, le lancement du 737 MAX 10X pourrait intervenir d’ici la fin de l’année. L’entrée en service interviendrait à l’horizon 2020, après donc les MAX 8, MAX 9, MAX 200 et MAX 7.

Visuel © Boeing : 737 MAX 10X

Laissez un commentaire