Emirates envisage d’acquérir des monocouloirs

Emirates Airline, qui n’opère aujourd’hui que des gros-porteurs Airbus A380 et Boeing 777, envisage de commander des monocouloirs, à en croire Tim Clark, son président.

Lors d’une interview avec CNN, Tim Clark a déclaré que sa compagnie aérienne étudiait trois options en vue d’une prochaine commande qui pourrait intervenir d’ici 18 mois : prendre des appareils de type Boeing 737 ou Airbus A320, combiner ces avions avec des gros-porteurs de taille intermédiaire, ou bien continuer la stratégie actuelle et ne prendre que des gros-porteurs.

Ces déclarations confirment qu’Emirates repousse encore sa décision d’acquérir des Boeing 787 et Airbus A350, maintes fois évoquée. La compagnie du Dubai a annulé une commande de 70 A350 en 2014 et plus récemment, a retardé d’un an la livraison de douze Airbus A380 prévus en 2017 et 2018. Il faut dire que son bénéfice au premier semestre 2016 a chuté de 75% et son coefficient de remplissage a reculé de trois points.

Tim Clark reconnaît que les temps sont « difficiles » sur les plans économique et géopolitique, avec « un certain degré de volatilité » .  « Nous prendrons notre décision quand le moment sera venu » , a-t-il déclaré à CNN. « D’ici là, nous prenons le temps de voir comment la situation évolue » .

La chaîne de télévision américaine n’exclut pas des arrières-pensées politiques chez Tim Clark. Les compagnies du Golfe cherchent en effet à s’assurer auprès de la nouvelle administration Trump qu’elles pourront continuer à bénéficier de l’accord de Ciel ouvert pour desservir les États-Unis. Dans cette optique, la perspective d’une commande de Boeing pourrait tempérer les positions protectionnistes côté américain.

Par ailleurs, les très gros-porteurs ne sont pas adaptés à toutes les routes. La flotte d’Emirates est constituée aujourd’hui de 162 Boeing 777 et 92 Airbus A380, d’une capacité de 266 à 615 sièges. La compagnie a cessé d’opérer des monocouloirs il y a plus de vingt ans, contrairement à ses voisines Qatar Airways et Etihad Airways.

Un autre facteur pouvant jouer en faveur d’appareils plus petits chez Emirates est le transfert de ses opérations au nouvel aéroport de Dubai World Central, prévu d’ici 2025. Tim Clark considère que les pistes et les portes supplémentaires permettront à la compagnie de desservir des villes plus petites.

Photo Emirates : Airbus A380 à l’aéroport de Dubai-International

 

3 thoughts on “Emirates envisage d’acquérir des monocouloirs

Comments are closed.