Transavia ferme sa base de Munich

Revirement stratégique chez Air France-KLM : sa low-cost, Transavia, va fermer sa base de Munich en octobre 2017 pour se recentrer sur ses marchés d’origine, la France et surtout les Pays-Bas.

C’en est fini des ambitions pan-européennes de Transavia. Munich était devenue en mars 2016 sa première et seule base opérationnelle hors de France et des Pays-Bas. Après 18 mois d’opérations, « Transavia cessera de voler au départ de Munich fin octobre 2017 » , a annoncé lundi 13 février au soir KLM Royal Dutch Airlines.

L’aventure aurait tourné au « désastre financier » , selon le quotidien néerlandais De Telegraaf. La compagnie, qui souffre d’un manque de notoriété en Allemagne, n’aurait pas réussi à attirer le personnel local en nombre suffisant. Ceci l’obligerait à utiliser des équipages néerlandais, ce qui coûterait « très cher » , croit savoir De Telegraaf. À cela s’ajoute une concurrence accrue : Eurowings, la low-cost de Lufthansa, ouvrira une base à Munich au printemps 2017, pour défendre les positions du groupe sur son deuxième hub en Allemagne. En outre, Ryanair s’intéresserait aussi à l’aéroport bavarois. On la dit en approche, après avoir annoncé l’ouverture d’une base à Francfort.

Un autre facteur est la décision d’Air France-KLM de recentrer sa low-cost sur ses marchés d’origine. Jean-Marc Janaillac, le PDG d’Air France-KLM, explique que « dans le cadre de la stratégie Trust Together d’Air France-KLM, Transavia aura pour priorité de se développer sur ses marchés domestiques, les Pays-Bas et la France. La fermeture de la base de Munich fait partie de cette stratégie » .

Transavia, première low-cost aux Pays-Bas

KLM précise que Transavia « continuera d’investir dans le positionnement de sa marque, l’innovation numérique et la flotte, et confirmera sa position de premier transporteur low-cost aux Pays-Bas, avec la plus grande part de marché » .

Transavia stationne actuellement quatre Boeing 737-800 de 189 places à Munich. La base est gérée par Transavia Pays-Bas. Si aucune annonce n’est faite pour la France, Transavia redéploiera tout ou partie de ses ressources sur ses trois bases néerlandaises, où elle continuera sa croissance rapide : « nos bases d’Amsterdam et de Rotterdam devraient croître de 10% en 2017, tandis qu’Eindhoven affichera une croissance de 20% cette année » , précise Mattijs ten Brink, le directeur général de Transavia Pays-Bas.

« Tirer parti des forces conjointes de KLM et de Transavia Pays-Bas se traduira par une position encore plus forte sur le marché néerlandais » , renchérit Pieter Elbers, le PDG de KLM. « Cela permettra également à Transavia de réaffecter des ressources pour accélérer ce changement. Ensemble, nous avons annoncé 25 nouvelles destinations pour l’été 2017 et offrons maintenant plus de 280 routes en Europe. Nous soutenons la décision prise par Transavia Pays-Bas » , ajoute-t-il.

Transavia emploie à Munich une centaine de salariés. KLM indique que les pilotes, le personnel de cabine et le personnel au sol « bénéficieront d’une aide et d’un soutien pendant cette période de transition » .

Photo © Air France-KLM : Boeing 737-800 de Transavia

One thought on “Transavia ferme sa base de Munich

  1. Décision Absurde. AMS commence a être saturé et ORY l’es déjà , le développement depuis ces plateformes est plus que limité d’autant que Eurowings ouvrira sa base a Munich, c’est battre en retraite sans se défendre. Bref stratégie 0, dur de voir comment AF pourrait sortir la tête de l’eau…

Dites ce que vous pensez !