Nouvelle compagnie : Air France présente un projet d’accord à ses pilotes

À l’issue de quinze journées de négociation depuis décembre, Air France a adressé ce jeudi matin aux syndicats de pilotes un projet d’accord en vue de créer une nouvelle compagnie aérienne.

Présentée dans le cadre de Trust Together à l’automne dernier, cette nouvelle compagnie doit permettre à Air France de « reprendre l’offensive sur le long-courrier et défendre le réseau d’alimentation de son hub de Paris-Charles de Gaulle, avec des coûts moins élevés » , a rappelé la direction d’Air France dans un communiqué.

Air France a besoin de l’accord des organisations représentatives des pilotes pour créer cette nouvelle compagnie, qui n’a pas encore de nom mais répond au nom de code « Boost » .

Le projet d’accord a été adressé ce jeudi 9 février aux SNPL et SPAF. « Il est ouvert à la signature jusqu’au 24 février. Ce délai pourra être prolongé si une consultation des pilotes était décidée par les syndicats » , précise Air France.

Aboutissement de 15 journées de négociations depuis décembre, le projet d’accord comprend les mesures suivantes, selon Air France :

– La nouvelle compagnie sera détenue par Air France et ne pourra être vendue. Les droits de trafic resteront Air France.

– Les vols seront opérés par des pilotes d’Air France avec les règles d’utilisation et de rémunération d’Air France. Ceci implique la mutualisation sur l’ensemble de la population pilotes des réductions de coûts « pilotes » liées à Boost ;

– Des mesures de productivité et d’amélioration de l’efficacité, définies par la négociation, assurent  la réduction des coûts pilotes liés à Boost mais contribuent aussi à la compétitivité d’Air France ;

– Un mécanisme, associé à un engagement de progression des effectifs pilotes sur la période, est par ailleurs mis en place afin de maîtriser les éventuelles augmentations de coût unitaires pilotes ;

– Un compromis sur la majoration des heures de nuit permet de solder définitivement Transform ;

– Le projet d’accord garantit que la flotte de la nouvelle compagnie ne dépassera pas 18 avions moyen-courrier et 10 avions long-courrier.

Le projet d’accord prévoit également qu’un mécanisme de « profit sharing », sous la forme d’un supplément d’intéressement, sera proposé dès 2017 pour tous les collaborateurs d’Air France. Il sera conditionné aux résultats de l’entreprise.

Air France souhaite à présent lancer le premier vol moyen-courrier de la nouvelle compagnie à l’automne 2017 avec des Airbus de la famille A320. Sur long-courrier, la nouvelle compagnie sera lancée pendant la saison été 2018 en Airbus A340 puis en Airbus A350 en 2019.

Pour Franck Terner, le directeur général d’Air France, « ce projet d’accord est un compromis équilibré qui reflète l’état d’esprit constructif dans lequel nous avons conduit ces négociations. Il doit nous permettre de construire l’avenir d’Air France, avec les pilotes et l’ensemble des salariés de l’entreprise, sur la base d’un projet de croissance durable et de reconquête » .

Par ailleurs, la Direction d’Air France poursuit les négociations de l’Accord Collectif PNC avec les syndicats représentatifs du personnel navigant commercial. L’objectif est de finaliser un nouvel accord avant fin février, échéance de l’accord actuel.

Photo © Air France

One thought on “Nouvelle compagnie : Air France présente un projet d’accord à ses pilotes

  1. Flotte bridée alors que le low cost long courrier ne fait que se developper…. Même erreur qu’avec Transavia, j’espère que les butés / bornés du SNPL refuseront cette offre.

Comments are closed.